teamspeak server Hosting by TeamSpeak3.com

2017























2016
































2015































2014





























2013

























2012


















2011











2010






































































































Lundi 12 décembre 2011  
 
Ury Zhilinsky rejoint le studio Red 5

Après avoir fait ses armes chez Crytek (à l'origine du Cry Engine), Ury Zhilinsky apporte ses compétences techniques et graphiques au studio Red 5 pour travailler sur Firefall.

En bref. Le studio Red 5, qui signe notamment le jeu d'action Firefall (et prochainement, l'énigmatique projet Stage 5 dont on ne sait encore rien), annonce aujourd'hui avoir recruté Ury Zhilinsky comme programmeur graphique senior - on ne l'apprend qu'aujourd'hui, mais il est en poste depuis octobre dernier.

Si son nom n'est peut-être pas très connu du grand public, Ury Zhilinsky a fait ses armes chez Crytek (à l'origine du moteur graphique Cry Engine) avec la délicate mission de générer des graphismes toujours plus impressionnants (effets graphiques 3D et gestion physique d'éléments visuels) mais fonctionnant sur des configurations les plus modestes possibles. C'est fort de cette gageure qu'Ury Zhilinsky a notamment travaillé sur Crysis 2 ou sur le CryENGINE 3.
On ignore son rôle précis chez Red 5 mais gageons qu'il pourra apporter ses compétences au rendu de Firefall, en attendant de s'atteler au projet Stage 5.

 
 


Lundi 28 novembre 2011  
 
Garena s'offre les droits de Firefall pour 23 millions

Après avoir récupéré les droits d'exploitation asiatiques de Firefall en septembre dernier auprès de Webzen, le studio Red 5 vient de les renégocier auprès de Garena, pour la bagatelle de 23 millions de dollars.

Après s'être disputé les droits d'exploitation asiatiques de Firefall par tribunaux interposés, les studios Webzen et Red 5 trouvaient un terrain d'entente fin septembre dernier et Red 5 récupérait les droits de son jeu afin de les renégocier (plus avantageusement) auprès d'un autre partenaire. C'est manifestement chose faite, au moins pour les territoires du sud-est asiatique (Taiwan, Singapour, en Malaisie, au Vietnam, en Thaïlande, en Indonésie, à Hong Kong et aux Philippines), avec le groupe Garena Online qui vient de s'offrir les droits d'exploitation de Firefall pour quelque 23 millions de dollars. Red 5 se satisfait évidemment de l'arrangement et annonce commencer à démarcher des éditeurs pour la Chine, la Corée et le Japon.

Pour l'anecdote, on se souvient que parmi les fondateurs de Red 5 en 2005, on trouvait notamment Mark Kern et Taewon Yun ayant fait leurs armes chez Blizzard et notamment assuré le lancement de StarCraft, puis de World of Warcraft en Asie (et aujourd'hui, avec le recul, on connait le poids de l'Asie dans la réussite économique mondiale de Blizzard). On comprend mieux l'importance que le studio Red 5 porte aux marchés asiatiques.

 
 


Mardi 22 novembre 2011  
 
Firefall se prépare à accueillir une nouvelle vague de testeurs

En bêta-test (très) privé depuis quelques semaines, Firefall s'apprête à accueillir quelque 3000 nouveaux testeurs sans doute d'ici la semaine prochaine afin de tester la nouvelle mouture du shooter online du studio Red 5.

Depuis maintenant quelques semaines, Firefall fait l'objet d'un bêta-test (très) privé et nombreux sont manifestement les curieux à vouloir eux aussi découvrir le shooter online du studio Red 5 et ses composantes empruntées aux canons du MMO (notamment son univers persistant inspiré d'une Terre futuriste ou ses mécanismes de progression et de personnalisation des avatars).

Le studio Red 5 y travaille manifestement et précise aujourd'hui que le jeu vient d'être largement mis à jour nécessitant une refonte du client. Ce nouveau client de jeu doit donc encore faire l'objet de tests internes, mais une fois vérifié (sans doute après Thanksgiving - fêté à partir de jeudi prochain aux États-Unis pour un long week-end férié outre-Atlantique), quelque 3000 nouveaux testeurs devraient être recrutés pour la phase de bêta à venir. Les plus impatients guetteront donc sans doute leur boîte de courriers dès la semaine prochaine. D'ici là, les inscriptions restent ouvertes sur le site officiel.

 
 


Vendredi 21 octobre 2011  
 
Le Dreadnaught à l'assaut de Firefall

Alors que le bêta-test de Firefall débute lentement, le MMO d'action dévoile une nouvelle classe jouable, le Dreadnaught. Un combattant lourd, pouvant compter un arsenal défensif solide en plus de quelques spécialités ravageuses.

Le studio Red 5 avait promis quelques nouvelles révélations quant au contenu de Firefall et on découvre notamment en vidéo une nouvelle « battleframe » (classe jouable) du MMO d'action : le Dreadnaught.



Aperçu du Dreadnaught de Firefall


Présenté comme un combattant lourd au gameplay plutôt stratégique, le Dreadnaught affiche à la fois une puissance de feu impressionnante et surtout une défense solide, servant à compenser une mobilité réduite (et c'est souvent un handicap sévère dans un jeu d'action).
Au sein de son arsenal de compétences, le Dreadnaught trouve ainsi plusieurs capacités défensives comme une « Armure lourde » (réduisant temporairement les dégâts qu'il subit) ou son « Blast Répulsif » (qui repousse violemment ses adversaires à bonne distance en leur infligeant des dégâts). Pour lui assurer également une certaine puissance de feu, il dispose d'un « Mode Tourelle » qui l'ancre solidement dans le sol, lui octroyant un bonus de dommages mais limitant sa mobilité et ses angles de tirs, en plus de son Champ d'Effroi (Dread Field) drainant l'énergie des adversaires un peu trop collant.
Le Dreadnaught peut tout autant compter sur son Dôme de Foudre, symptomatique du gameplay de cette classe puisqu'il génère un champ de force protecteur absorbant les tirs extérieurs (assurant une solide protection au combattant, donc), mais susceptible aussi d'emprisonner l'adversaire contraint de rester au contact du Dreadnaught et de sa panoplie de tueur. Quand la meilleure attaque repose sur la défense...

 
 


Jeudi 13 octobre 2011  
 
Une première région et bientôt le monde

Si l'univers de Firefall se limitera à une zone de quelques dizaines de kilomètres au lancement (les abords de Copacabana), le jeu ambitionne de repousser régulièrement ses frontières jusqu'à représenter le monde.

Entre autres originalités, Firefall revendique notamment d'introduire des mécanismes de FPS dans un monde ouvert, aux accents « sandbox » (dont la gestion est laissée aux joueurs eux-mêmes). Or un monde ouvert prend tout son sens si l'univers de jeu est vaste. Raison pour laquelle, sans doute, le CEO Mark Kern esquisse aujourd'hui en vidéo les ambitions du développeur quant à l'étendue du monde de FireFall.



Aperçu de la Forge Firefall, l'outil de création de cartes


Le monde de FireFall est en effet conçu à l'aide la « Forge » du MMO d'action, un outil permettant de modéliser les zones du jeu. Et si la superficie de Firefall se limite aujourd'hui à « quelques km² » (la région de Copacabana, en Amérique du Sud), « d'ici quelques années » la totalité de la terre pourrait devenir le terrain de jeu des combattants de Firefall.
Mark Kern promet plus de précisions prochainement, mais on retrouve là d'ores et déjà les principes qui gouvernent le développement du jeu : proposer une version de base du jeu et l'étoffer progressivement de nouveaux contenus...

 
 


Lundi 10 octobre 2011  
 
Transcender le « Circle of Suck »

Selon Mark Kern (Firefall), le temps est venu d'innover en matière de MMO, par exemple en mêlant MMO et FPS. Mais pas n'importe comment au risque de sombrer dans le Circle of Suck comme Tabula Rasa ou HellGate.

En caricaturant à peine, les développeurs de MMO sont généralement confrontés à un choix difficile : innover et proposer des jeux originaux (au risque de perdre les joueurs) ou au contraire utiliser des recettes déjà éprouvées (au risque de réaliser des clones de jeux déjà existant).
Selon Mark Kern, CEO du studio Red 5, développeur de Firefall et qui se confie à PC Gamer, la clef du succès passe par l'innovation.

« Nous devons sortir des carcans. Si je vois encore un MMO d'action avec des points d'exclamation au-dessus de la tête des PNJ donnant des quêtes, je me fais seppuku ! Nous avons dépensé tant d'argent pour appliquer des recettes tellement éculées. C'est une illusion de se dire que "c'est plus sûr". Ca a été une sécurité d'utiliser ce type de procédés, mais ça ne l'est plus. »
Pour Mark Kern, l'inventivité des développeurs indépendants commence à atteindre les développeurs de MMO. « Les joueurs sont prêts à essayer quelque chose de différent. Il est temps de prendre des risques et je suis très attentif quant aux tentatives des indépendants. Je veux voir le Notch [le développeur de Minecraft] du MMO. Mais s'il vous plait, ne dépensez pas 200 millions dans un autre clone de WoW, d'abord parce que ça n'a plus aucune saveur pour personne et ensuite parce que vous y perdriez votre chemise. »

Et de la théorie à la pratique, il n'y a qu'un pas. Chez Red 5, Mark Kern a notamment imaginé Firefall, reprenant quelques principes propres aux MMO, mais mâtinés du gameplay d'un shooter online.
Pour autant, la combinaison peut s'avérer périlleuse si elle est mal dosée, faisant échouer un jeu dans ce que Mark Kern appelle le « Circle of Suck » (littéralement, le « cercle pourri ») dans lequel sont tombés des titres comme Tabula Rasa ou Hellgate: London (mêlant l'un et l'autre des composantes de FPS dans un univers - presque - massivement multijoueur et dont les serveurs ont fermé après quelques mois d'exploitation).

« Il y a d'un côté le gameplay propre au MMO, de l'autre le gameplay propre au FPS et là où les deux se rejoignent, ça ne fonctionne pas. »
Avec Firefall, nous avons essayé de mêler les deux, mais ce n'était pas amusant. Donc, nous avons considéré l'un, puis l'autre, séparément. Prenez le shooting comme base et ajoutez-y juste quelques éléments choisis de MMO. Nous avons pris l'idée de l'univers "sand box" ouvert, des centaines de joueurs présents au lieu des modes co-op pour quatre ou huit joueurs. Nous avons pris les villes, l'artisanat et les ressources et nous avons combiné tout ça. Et tout ceci s'avère bien plus amusant. »
Circle of Sucks

Mark Kern prêche évidemment pour sa paroisse (on peut actuellement commencer à se forger une idée plus concrète sur le contenu de Firefall, qui fait actuellement l'objet de test en attendant un lancement en décembre prochain), mais gageons qu'il ambitionne au moins d'apporter un certain vent de fraîcheur sur la scène MMO traditionnelle.

 
 


Vendredi 30 septembre 2011  
 
Le studio Red 5 rachète sa liberté auprès de Webzen

Si Alors que le studio Red 5 rencontrait des difficultés financières, Webzen l'avait renfloué. Une aide devenue aujourd'hui encombrante à l'heure où Firefall suscite un certain engouement et Red 5 vient de racheter sa liberté.

Aujourd'hui, le MMO d'action Firefall suscite un certain intérêt auprès des joueurs. Pendant plusieurs années, le développement fut néanmoins chaotique et s'il est arrivé (presque) à terme aujourd'hui, c'est notamment grâce aux fonds versés par le studio Webzen (devenu éditeur coréen de Firefall) à Red 5 (le développeur américain).
Un investissement devenu néanmoins encombrant aujourd'hui (Webzen profitait de l'engouement de Firefall, grâce à un investissement réalisé alors que Red 5 rencontrait de graves difficultés financières), et Red 5 souhaitait donc récupérer l'entièreté des droits d'exploitation sur son jeu auprès de Webzen. Au fil des mois, le différend s'est manifestement envenimé et en juillet dernier, Red 5 engageait des poursuites contre Webzen devant les tribunaux américains alors que Webzen faisait de même devant les juridictions coréennes.
Le studio The9, éditeur chinois de Firefall et proche des deux studios, enjoignaient alors ses deux partenaires à trouver un accord. Et c'est aujourd'hui chose faite.

Mark Kern, CEO de Red 5, annonce que Red 5 vient de récupérer l'intégralité des droits d'exploitation de Firefall (c'est donc Red 5 qui assurera donc l'exploitation et la promotion du jeu en Occident et en Asie - à l'exception de la Chine - et qui en tirera les fruits). En contrepartie de son désengagement, Webzen s'assure un dédommagement financier et percevra « une part des bénéfices générés par Firefall pendant une certaine période ». Le prix de la liberté de Red 5, sans doute.

 
 


Mardi 20 septembre 2011  
 
Firefall dans l'arène de l'eSport avec Morgan "Rhoulette" Romine

Si Firefall intègre un gameplay PvE, le jeu d'action revendique aussi un contenu PvP compétitif. Le studio Red 5 vient de recruter l'ancienne Frag Dolls Morgan "Rhoulette" Romine pour le développer.

Si Firefall intègre un gameplay PvE avec ses quêtes, ses world bosses et ses animations de grande envergure, le jeu d'action du studio Red 5 affiche aussi un gameplay PvP et des ambitions compétitives.
Pour s'assurer du développement de cette dimension e-Sport dans Firefall, Red 5 annonce aujourd'hui avoir recruté Morgan "Rhoulette" Romine. Les férus de sport électronique connaissent son nom notamment pour son rôle de leaders au sein des Frag Dolls, cette équipe de joueuses professionnelles initialement fondée par Ubisoft (le groupe français entendait alors en faire le porte-étendard d'une certaine vision du jeu vidéo, portée par des joueuses à la fois féminines, épanouies et très efficaces in-game, loin des clichés du « geek »).

Chez Red 5, Morgan Romine aura la délicate mission de « développer et de se faire la championne de la campagne e-Sport de Firefall ». Une formule floue, mais qui devrait permettre à la pro-gameuse de mettre en oeuvre le fruit de ses recherches en anthropologie menée à l'Université de Californie, notamment articulées autour de l'impact des victoires des joueurs dans les jeux en ligne, tant dans qu'hors du jeu.

 
 


Dimanche 4 septembre 2011  
 
Firefall accueille ses premiers bêta-testeurs

Après plusieurs années de développement parfois chaotique, Firefall accueille tout juste ses 500 premiers bêta-testeurs. À leur tour, ils pourront recruter de nouveaux joueurs rejoignant les serveurs du MMO d'action.

Le studio Red 5 l'avait annoncé : les premières invitations au bêta-test de Firefall seraient expédiées sitôt la PAX Prime de Seattle achevée. Choses promises, choses dues. Sur les forums officiels du MMO d'action, l'équipe de développement indique que les 500 premières clefs bêta ont été expédiées hier.

Cette première phase de tests se veut modeste, mais on sait comment Red 5 entend procéder : chacun des 500 premiers testeurs disposera d'invitations qu'il pourra distribuer librement à ses proches, qui eux-mêmes pourront à leur tour recruter de nouveaux testeurs. Le nombre de testeurs devrait donc augmenter de façon exponentielle dans les semaines et mois à venir. Au même rythme, les fonctionnalités du jeu seront débloquées et viendront enrichir Firefall.
Les curieux guetteront quoiqu'il en soit leur boîte de courriers électroniques.

 
 


Lundi 29 août 2011  
 
PAX Prime 2011 - Le gameplay de l'ingénieur de Firefall

Le studio Red 5 dévoilait récemment la quatrième classe de Firefall : l'ingénieur. Le personnage dévoile son gameplay stratégique reposant sur l'utilisation de tourelles et de boucliers énergétiques.

Le mois dernier dans le cadre de la ChinaJoy de Shanghai, le studio Red 5 dévoilait l'ingénieur, quatrième « battleframe » (ou classe jouable) de Firefall. Le MMO d'action se dévoilait à nouveau le week-end dernier, à Seattle cette fois, à l'occasion de la PAX Prime et les visiteurs du salon américain eu l'occasion d'expérimenter plus concrètement le gameplay de l'ingénieur.

On y découvre, notamment dans les colonnes d'IGN, une classe atypique dans la mesure où elle n'attaque pas directement mais assemble des engins qui attaquent ou défendent à sa place. L'ingénieur dispose ainsi de plusieurs types de tourelles, offensives (visant automatiquement une cible unique à portée, dévolues aux assauts de masse, etc., selon ses spécialisations) ou défensives (générant une impulsion repoussant les adversaires s'approchant trop près) qu'il peut aisément réparer en cas de besoin. Pour compléter sa panoplie, l'ingénieur peut aussi compter sur un champ de protection qu'il peut déployer pour bloquer les tirs ennemis.
Un arsenal qui en fait une classe stratégique et complexe à jouer mais particulièrement utile au sein d'un groupe, que ce soit en PvP (son bouclier fait un barrage efficace pour bloquer l'accès à une zone à protéger) ou en PvE (sa tourelle attire l'adversaire et alors qu'il la protège grâce à des impulsions, ses alliés peuvent prendre l'ennemi à revers).
Il faudra néanmoins faire preuve d'astuce car l'ingénieur ne peut utiliser qu'un nombre limité de tourelles en même temps (en fonction des capacités de l'ingénieur) et qui, pour fonctionner au maximum de leur capacité, devront être améliorées grâce à des ressources collectées dans l'univers de jeu (des munitions, entre autres)...

En attendant de pouvoir tester les capacités de l'ingénieur sur pièce, les inscriptions au bêta-test sont toujours ouvertes sur le site officiel - et les tests doivent débuter très prochainement. D'ici là, Firefall dévoile en vidéo ses « quêtes publiques », ces animations de grandes envergures mobilisant tous les joueurs d'un serveur.



PAX Prime 2011 - Bande-annonce de Firefall


 
 


Mardi 23 août 2011  
 
Firefall dévoile son gameplay « open world » à la PAX

Dans la foulée de la ChinaJoy puis de la Gamescom, Red 5 entend présenter Firefall à la PAX Prime de Seattle, en fin de semaine. Pour l'occasion, Mark Kern dévoile des images renfermant des indices sur la démo à venir.

Le week-end dernier, le petit monde du jeu vidéo se retrouvait à Cologne à l'occasion de la GamesCom. Le week-end prochain, les mêmes acteurs traversent l'Atlantique pour se donner rendez-vous à Seattle dans le cadre de la PAX Prime.
Le studio Red 5 suit le mouvement afin de présenter Firefall aux joueurs américains et comme les européens à Cologne, ils pourront notamment tester le mode co-op du MMO d'action (prenant la forme dans le cadre d'un champ de bataille, deux équipes de huit joueurs s'affrontent pour la domination du lieu) sur la quarantaine de postes mis à leur disposition.

Plus chanceux, les joueurs américains pourront en découvrir un peu plus que leurs homologues européens, notamment en ayant la possibilité de partir à l'assaut du monde ouvert de Firefall. Selon le studio Red 5, les joueurs pourront utiliser les vaisseaux du jeu (les dropships) pour gagner la cité de Copacabana où participer à des « animations dynamiques et épiques » (on pense aux attaques de monstres gigantesques tentant de ravager les cités du jeu). Ils pourront tout autant faire face à des invasions lors de leurs excursions dans le monde ouvert ou encore s'affronter sur une nouvelle carte PvP inédite dévoilée lors de la PAX.
Plus énigmatique, Mark Kern, CEO de Red 5, livre tout juste trois nouvelles images de Firefall (ci-contre et ci-dessous), précisant qu'elles contiennent des indices sur le contenu « open world » qui sera dévoilé durant la PAX Prime. Les curieux ont jusqu'au 26 août prochain, date d'ouverture du salon américain, pour les examiner à la loupe.

large2.jpg
large3.jpg

 
 


Mardi 9 août 2011  
 
Le co-op de Firefall en démo à la Gamescom

Après la ChinaJoy, Firefall sera présenté successivement lors de la Gamescom, puis de la PAX Prime. Pour l'occasion, le studio Red 5 entend illustrer le mode coopératif de son jeu en ligne d'action..

Après s'être dévoilé en Chine dans le cadre de la ChinaJoy de Shanghai fin juillet, Firefall poursuit sa tournée des salons de l'été et s'annonce successivement en Europe à la GamesCom de Cologne (du 17 au 21 août prochain), puis aux Etats-Unis, à la PAX Prime de Seattle (du 26 au 28 août).

Et Firefall profitera des deux salons occidentaux de jeux vidéo pour dévoiler de nouvelles bribes de son contenu, à commencer par son gameplay coopératif. Une démo jouable de Firefall sera disponible à l'occasion du salon européen et permettra de s'essayer au « mode coopératif en monde ouvert » de Firefall (on se souvient notamment que Firefall intègre notamment des phases de jeu au cours desquels des bosses gigantesques lancent des attaques contre les infrastructures des joueurs qui doivent alors se mobiliser pour les défendre). Pour ceux ne faisant pas le déplacement en Allemagne, gageons que le salon se l'occasion de récolter quelques nouvelles informations.
On a par ailleurs noté que des bêta-testeurs doivent être recrutés dans la foulée de la PAX Prime. Le studio Red 5 invite donc les plus impatients à s'inscrire dès maintenant.

 
 


Jeudi 4 août 2011  
 
Organisation du bêta-test de Firefall

Firefall sera disponible en décembre prochain. D'ici là, des bêta-testeurs seront progressivement recrutés à partir de la fin du mois, qui eux-mêmes pourront inviter d'autres joueurs à les rejoindre.

Le week-end dernier à Shanghai, le studio Red 5 profitait de la ChinaJoy pour confirmer la fenêtre de lancement de Firefall (qui devrait donc être officiellement disponible en décembre prochain). Aujourd'hui, le CEO Mark Kern se montre un peu plus précis et détaille le processus de bêta-test de son shooter online cooépratif.

Selon le CEO, le bêta-test de Firefall est déjà en cours, mais n'accueille à ce jour que des proches de l'équipe de développement. Quelque 200 000 joueurs se sont déjà inscrits pour les rejoindre et seront progressivement intégrés aux phases de tests dans la foulée de la PAX Prime de Seattle (qui se tiendra cette année du 26 au 28 août prochain) et au gré de l'achèvement du jeu.

« Nous considérons déjà que le jeu est « lancé ». Nous n'aurons pas une bêta traditionnelle, avec un bêta-test ouvert, puis un lancement. Nous considérons que ça n'aurait pas de vraiment de sens dans un cadre moderne, a fortiori pour un jeu en ligne et distribué en Free to Play. En lieu et place, nous avons prévu un lancement sur le modèle des invitations Gmail.
Nous recruterons des testeurs et ajouterons du contenu étape par étape. Pour chaque étape validée, nous donnerons des "invitations" à nos testeurs, qui seront alors libre de les envoyer à leurs amis. Et nous utilisons différents critères pour décider quand et à qui nous remettront ces invitations. Le processus n'arrêtera jamais, au même titre que des invitations Gmail sont envoyées depuis longtemps. C'est un bon moyen de faire progresser le jeu au travers des relations sociales des joueurs, surtout pour un jeu comme le nôtre articulé autour du jeu en équipe. »

Selon Mark Kern, la même approche est retenue pour le développement et l'enrichissement du jeu. De nouvelles fonctionnalités et du contenu inédit sera progressivement ajouté au fil du temps. Par exemple, le CEO estime que « 90% du développement du moteur 3D du jeu est achevé », que « le contenu de l'univers de jeu sera fini à 80% en décembre, que les cartes multijoueurs le sont à 75%, mais que les missions coopératives ne sont bouclées qu'à 20% ». Les pourcentages augmenteront progressivement avec le temps, au fur et à mesure de l'arrivée des joueurs.
Une approche originale qui a sans doute le mérite d'associer concrètement les joueurs au développement du jeu et qui permet aussi d'en étaler le développement (et accessoirement sous doute aussi de vendre à l'unité certains nouveaux contenus optionnels non disponibles à la sortie). En attendant, les inscriptions aux tests de Firefall sont toujours ouvertes sur le site officiel

 
 


Dimanche 31 juillet 2011  
 
ChinaJoy 2011 - L'ingénieur de Firefall s'annonce, pour sortie en 2011

Dans le cadre de la ChinaJoy de Shanghai, le studio Red 5 dévoile la quatrième classe de Firefall, l'ingénieur, et confirme une sortie en 2011, d'ici décembre prochain.

On le sait, la ChinaJoy 2011 se tient actuellement à Shanghai et Firefall, le MMO d'action du studio Red 5, est sans doute l'un des titres suscitant le plus d'engouement lors le salon chinois, notamment pour son gameplay que l'on (re)découvrait hier dans une nouvelle bande-annonce vidéo.

Pour l'occasion, on sait également que Red 5 prévoyait de dévoiler le quatrième « battleframe » de Firefall, les classes jouables du jeu... Aux côtés de l'Assault (classe très offensive), du Medic (rapide, agile et capable de prodiguer des soins) et du Recon (discret et attaquant de loin), on découvre aujourd'hui l'ingénieur. Peu de précisions ont été dévoilées à cette heure (en attendant sans doute une description détaillée sur le site officiel), mais d'ores et déjà, la presse chinoise présente l'ingénieur comme une classe de soutien stratégique se voulant particulièrement utile pour ses compagnons d'armes.

Dans la foulée, l'équipe de développement actuellement présente en Chine (notamment le CEO Mark Kern) confirme la fenêtre de sortie du jeu, prévue pour fin 2011. Selon le CEO, 75% du contenu PVE serait achevé, tout comme 90% des cartes du jeu devant accueillir les affrontements entre joueurs. On prend rendez-vous en attendant une date de bêta.

008.jpg
009.jpg
011.jpg
012.jpg

 
 


Vendredi 29 juillet 2011  
 
ChinaJoy 2011 - Firefall s'illustre dans une nouvelle bande-annonce

Si les joueurs chinois essayent actuellement à la dernière mouture de Firefall dans le cadre de la ChinaJoy de Shanghai, en Occident, le MMO d'action se dévoile dans une nouvelle bande-annonce.

On le sait, le studio Red 5 (avec son éditeur chinois The9) présente actuellement son MMO d'action Firefall dans le cadre de la ChinaJoy de Shanghai. Les visiteurs peuvent tester une démo du jeu et on attend que le développeur y dévoile le quatrième archétype jouable.
Pour nous aider à patienter un peu de notre côté de la planète, Firefall s'exhibe dans une nouvelle bande-annonce diffusée par IGN et mettant en avant quelques uns de ses atouts. Et ça dépote.



ChinaJoy 2011 : Bande-annonce de Firefall

 
 


Jeudi 28 juillet 2011  
 
ChinaJoy 2011 - Firefall prend la pose

Le studio Red 5 avait promis de dévoiler une statue géante inspirée de Firefall (facturée un million de dollars) à l'occasion de la ChinaJoy. Le salon chinois ouvre ses portes et l'on découvre l'œuvre de Steve Wang.

Insolite. L'édition 2011 de la ChinaJoy, le principal salon chinois dédié aux jeux vidéo, ouvre tout juste ses portes à Shanghai et entend dévoiler les grandes lignes de la production vidéo ludique asiatique à venir.
Entre autres acteurs de poids à faire le déplacement, on attend notamment le studio Red 5 qui propose une version testable de Fifrefall, son MMO d'action. Pour susciter l'engouement du public chinois, depuis plusieurs semaines, le studio promettait dans la presse asiatique que le salon serait aussi l'occasion de dévoiler une statue monumentale à l'image du jeu - dont on murmure qu'elle aurait coûté la bagatelle d'un million de dollars, réalisée par Steve Wang, le même sculpteur qui signait déjà les statues géantes d'Illidan (World of Warcraft) et de Sarah Kerrigan (StarCraft II) pour le compte de Blizzard (en plus de travailler régulièrement pour le cinéma fantastique ou de science-fiction).
Avec l'ouverture du salon chinois, on découvre donc sa réalisation pour Firefall, mettant en scène deux des Battleframes du jeu d'action (ou archétypes de classe - les Recon, Medic et Assault ont déjà été dévoilés, une quatrième sera annoncée lors du salon).

ChinaJoy 2011 : Firefall prend la pose
ChinaJoy 2011
ChinaJoy 2011
ChinaJoy 2011
ChinaJoy 2011

 
 


Samedi 23 juillet 2011  
 
Quand Firefall fait du bruit

Les équipes du studio Red 5 dévoilent ponctuellement les coulisses du développement de Firefall. Le journal de développement vidéo de juillet revient sur le contenu sonore du MMO d'action.

Chaque mois dans le cadre d'un journal de développement, les équipes du studio Red 5 dévoile un pan de la réalisation de Firefall, leur MMO d'action (le mois dernier, on s'attardait sur l'histoire de l'univers du jeu, qui devra être étoffée par l'auteur d'Orson Scott Card).
Le studio en publie tout juste un nouvel épisode et s'intéresse en juillet à l'atmosphère sonore du jeu compétitif.



Journal de développement de juillet 2011 : conception sonore et musicale de Firefall

On y retrouve le compositeur Michael Bross et l'ingénieur du son Boon Sim expliquant, sans grande surprise, que la bande-son du jeu fait partie intégrante des mécaniques de jeu et ne doit pas seulement être « cool », mais aussi et surtout être au service du gameplay et informer le joueur sur le déroulement de l'action (ou même sur le type d'armes utilisés ayant toute un bruitage différent). Par ailleurs, comme pour un film ou une série, les bruitages de Firefall ont été enregistrés à partir de sons bien réels. L'écrasement de fruits et légumes offre ainsi manifestement un rendu sonore particulièrement efficace de l'explosion d'aliens - la palme revenant aux poivrons, jugés parfait pour interpréter l'écrasement d'un crâne.
La musique du jeu n'est pas en reste puisque sa composition a été influencée par le gameplay et enregistrée notamment à Los Angeles par un orchestre philharmonique pour porter l'énergie du jeu. Et Michael Bross de conclure qu'il rêve parfois de la musique de Firefall... alors que Boon Sim assène qu'il « ne rêve pas » sans doute à cause de tempérament de psychopathe. Bigre !

 
 


Mardi 19 juillet 2011  
 
Red 5 et Webzen enterrent la hache de guerre

Quelques différends opposaient l'Américain Red 5 et le Coréen Webzen, ayant l'un et l'autre saisi les tribunaux de leur pays respectif. Le Chinois The9 se montre persuasif et réconcilie les belligérants.

On le notait récemment, les studios Red 5 (le développeur américain) et Webzen (l'éditeur coréen) ont du mal à s'entendre à propos de l'exploitation de Firefall. Voici quelques jours, Red 5 commençait par poursuivre Webzen devant les tribunaux américains pour récupérer les droits d'exploitation de Firefall avant que Webzen n'engage à son tour des poursuites contre Red 5 Korea devant les juridictions coréennes pour violation de ses droits d'exploitation sur Firefall.

Les deux protagonistes ont respectivement fait étalage de leur puissance (judiciaire) et selon la presse chinoise, calment le jeu aujourd'hui... à l'initiative du groupe The9. Et pour cause, le studio chinois The9 est à la fois l'éditeur chinois de Firefall (après avoir investi l'équivalent de plusieurs millions de dollars dans le capital de Red 5) et l'éditeur en Chine continentale de plusieurs MMO de Webzen (notamment SUN: Soul of the Ultimate Nation).
On comprend dès lors que le Chinois cherche à la fois à protéger son investissement chez Red 5 tout en ayant l'écoute attentive de Webzen. Red 5 et Webzen devraient donc respectivement interrompre leurs actions judiciaires respectives. De leur côté, les joueurs retiendront que Firefall ne devrait donc pas souffrir du conflit - et pourra donc normalement faire l'objet d'une présentation en grandes pompes lors de la ChinaJoy de Shanghai, fin juillet, sur le stand de The9.

 
 


Lundi 11 juillet 2011  
 
Webzen engage des poursuites contre Red 5 Korea

La Voici quelques jours, Red 5 engageait des poursuites aux Etats-Unis contre Webzen. Le Coréen réplique et engage des poursuites, en Corée, contre Red 5 Korea. L'un et l'autre entendent exploiter Firefall en Asie.

Nous l'évoquions récemment, le studio Red 5 (qui développe Firefall aux Etats-Unis) vient d'engager des poursuites contre Webzen (qui doit éditer le jeu, notamment en Asie) afin d'obtenir la rupture du contrat les unissant. Dans la foulée, Webzen plaidait sa bonne foi au travers d'un communiqué de presse : le coréen soulignait que Red 5 avait rompu ses obligations contractuelles en ouvrant une succursale en Corée du Sud, Red 5 Korea, afin d'y exploiter Firefall et passant outre ses prérogatives.

On apprend aujourd'hui que Webzen franchit une nouvelle étape en engageant à son tour des poursuites contre Red 5 Korea. Webzen reproche à Red 5 Korea d'avoir récemment « distribué un communiqué de presse [en Corée] annonçant le recrutement d'Orson Scott Card » au sein de l'équipe rédactionnelle de Firefall, alors que la distribution de communiqué entre normalement dans les attributions de l'éditeur du projet.
Et de préciser que Red 5 Korea organise actuellement la présentation de Firefall lors du G-Star 2011, le principal salon de jeu vidéo en Corée du Sud, alors que Webzen prévoyait de son côté de présenter le jeu sur son stand, aux côtés de MU 2 et Archlord 2.
À l'évidence, les deux structures rivalisent d'initiatives pour promouvoir Firefall en Corée... on peut néanmoins douter qu'elles profitent réellement au jeu.

 
 


Lundi 11 juillet 2011  
 
Une présentation « à l'américaine » de Firefall à la ChinaJoy

La ChinaJoy ouvrira ses portes le 28 juillet à Shanghai. Red 5 et The9 en profiteront pour dévoiler le système de progression des personnages de Firefall, alors que les joueurs chinois pourront essayer la dernière mouture du jeu d'action.

Actuellement en développement au sein du studio américain Red 5, Firefall suscite un certain engouement en Occident, mais aussi en Asie. Sous réserve d'un différend juridique en cours, en Chine Firefall devrait être édité par le Chinois The9 (qui a investi dans le développement du jeu) et le studio annonce sa présence en grande pompe à la ChinaJoy 2011 - qui se tiendra à Shanghai à partir du 28 juillet prochain.

Une présentation «  à l'américaine » de Firefall à la ChinaJoy
Firefall à la ChinaJoy

Si le programme détaillé des festivités n'est pas encore dévoilé, Red 5 et The9 promettent déjà un « show à l'américaine » et des révélations sur le système de progression des personnages. Dans la foulée, le duo invite les joueurs chinois à tester la dernière mouture du jeu d'action dans « l'experience zone » du stand. Faute de faire le déplacement à Shanghai, gageons que le salon chinois sera l'occasion d'en apprendre un peu plus sur les mécaniques de Firefall.

 
 


Lundi 4 juillet 2011  
 
Red 5 poursuit Webzen, Webzen contre-attaque

Voici quelques jours, Red 5 engageait des poursuites contre Webzen afin de récupérer les droits d'exploitation de Firefall. Le Coréen contre-attaque et met en cause le développeur américain.

Nous l'abordions récemment, le studio américain Red 5 vient d'engager des poursuites contre le Coréen Webzen afin de trancher leur différend quant aux droits d'exploitation de Firefall (Red 5 développe Firefall et doit l'exploiter en Europe et sur le continent nord-américain alors que Webzen dispose des droits d'exploitation dans le reste du monde mais Red 5 estime que l'éditeur ne joue pas son rôle et réclame donc la résolution du contrat les unissant). Et si Red 5 se montre très critique à l'égard de Webzen, le Coréen répond aujourd'hui et se dit contraint d'employer « la manière forte » avec Red 5.

creenshot01.jpg

Webzen conteste d'abord le désintérêt que lui reproche Red 5, soulignant avoir déjà investi plus de 20 millions de dollars dans le développement de Firefall, « malgré les retards successifs et le fait que le jeu n'est toujours pas disponible ».
Le Coréen s'étonne également de l'attitude de l'Américain qui a ouvert un studio en Corée du Sud en vue d'y exploiter Firefall, alors même que Webzen y dispose des droits d'exploitation du jeu. Et malgré « ses tentatives de conciliations », Webzen souligne que Red 5 les ignore et poursuit normalement ses activités au Pays du matin calme. Autant de raisons qui justifient, selon Webzen, d'employer la manière forte avec le développeur.

On ignore dans quelle mesure ce différend peut impacter le développement de Firefall, mais Webzen affirme continuer, de son côté, le développement et l'exploitation de ses propres jeux (MU Online, Soul of the Ultimate Nation et Continent of the Ninth).

Quoiqu'il en soit, au-delà des déclarations de part et d'autre, on note que l'Américain Red 5 entend s'installer en Corée alors que le Coréen Webzen cherche à développer ses activités en Occident. Et manifestement, les accords signés en 2006 entravent les stratégies d'aujourd'hui. Les juges californiens devront trancher.

 
 


Samedi 2 juillet 2011  
 
Orson Scott Card pour étoffer l'univers de Firefall

Orson Scott Card, l'auteur entre autres des Chroniques d'Alvin le Faiseur, rejoint le studio Red 5 pour étoffer et faire évoluer la trame de Firefall. Le jeu se décline par ailleurs en manga, distribué gratuitement.

Si, jusqu'à présent, on a surtout remarqué Firefall pour son gameplay axé sur l'action, le MMO revendique aussi sur un univers immersif et une solide trame scénarisée (notamment articulée autour des tentatives de survie de l'humanité dans un contexte post-apocalyptique).
L'équipe de développement publie tout juste son journal de développement vidéo du mois de juin et le consacre précisément au scénario du jeu et à la création d'une nouvelle licence.



Journal de développement - Juin 2011 : la scénarisation de Firefall


Entre autres annonces, le CEO Mark Kern en profite pour annoncer le recrutement de l'écrivain Orson Scott Card (qui signe les Chroniques d'Alvin le Faiseur ou le Cycle d'Ender) dans l'équipe rédactionnelle de Red 5. L'auteur aura donc pour mission d'enrichir la trame du jeu (et gageons que, comme à son habitude, il saura créer des personnages complexes et ambigus pour l'univers de science-fiction).
On note dans la foulée que la trame de Firefall se dévoilera un peu avant la sortie du jeu dans un manga, réalisé par Orson Scott Card avec sa fille Emily et l'éditeur Udon Entertainment (qui signe déjà le manga Street Fighter II Turbo HD Remix). Et le manga sera distribué gratuitement sur le site du jeu.

 
 


Mercredi 29 juin 2011  
 
Red 5 (Firefall) engage des poursuites contre Webzen

Après un développement chaotique, Firefall suscite l'intérêt des joueurs... mais aussi la convoitise des exploitants. Les différends se régleront devant les tribunaux.

On le sait, le studio américain Red 5 travaille actuellement sur Firefall, jeu en ligne d'action qui suscite manifestement un certain engouement chez les joueurs. Et le développeur américain ayant bien compris l'importance du marché asiatique dans l'exploitation d'un jeu en ligne (d'autant plus que l'un de ses fondateurs n'est autre que Taewon Yun, le maître d'oeuvre du lancement de World of Warcraft en Asie), le studio américain s'était associé très tôt au coréen Webzen en vue de lancer Firefall en Asie du sud-est.
Mais manifestement, les relations entre les deux studios ne sont aujourd'hui plus au beau fixe. D'un côté, Webzen affirme que Red 5 n'a pas respecté ses engagements contractuels (notamment lorsque Red 5 a rencontré des difficultés financières et s'est tourné vers le Chinois The9, qui exploitera Firefall en Chine), de l'autre, Red 5 affirme que Webzen s'est désintéressé de Firefall tout au long de son développement et tente seulement aujourd'hui de faire valoir ses droits alors que le jeu suscite l'intérêt des joueurs.

On apprend ainsi aujourd'hui que le différend se réglera devant les tribunaux californiens. Devant la justice américaine, Red 5 réclame ainsi cinq millions de dollars que lui devrait toujours Webzen, mais aussi et surtout la rupture du contrat l'unissant au Coréen (et octroyant à Webzen les droits d'exploitation de Firefall pour l'Asie « et plusieurs autres territoires »). On le comprend, Red 5 souhaite manifestement pouvoir exploiter lui-même Firefall (en Europe et aux Etats-Unis) et négocier des droits plus avantageux avec d'autres éditeurs pour d'autres territoires (comme avec The9 pour la Chine, notamment).
En attendant que les juges californiens rendent leur décision, le studio Red 5 affirme que le développement de Firefall suit son cours normalement.

 
 


Jeudi 21 avril 2011  
 
Une progression « horizontale » dans Firefall

Comment assurer la progression des personnages dans un MMO d'action sans niveau ? Via un système de progression horizontale permettant d'accéder à plus d'options, mais pas plus puissantes.

Les MMO d'action se heurtent tous à la même problématique : comment intégrer des mécanismes de progression de personnages (propres aux MMO et qui tendent à fidéliser les joueurs dans un contexte persistant) dans un jeu dont le gameplay repose sur l'action (et donc notamment sur les aptitudes du joueur à maîtriser son personnage) ? Comment faire en sorte que tous les joueurs s'amusent, que le personnage de haut niveau ne s'impose pas systématiquement même quand il est contrôlé par un mauvais joueur ou au contraire que le bon joueur ait toujours une chance de l'emporter même avec un personnage de bas niveau ?

Autant de questions que soulève Dave Williams, Senior Designer chez Red 5 Studios en charge du développement du MMO d'action Firefall, sur le blog officiel. Le studio avait initialement envisagé des mécanismes de matchmaking regroupant les joueurs de même niveau afin qu'ils puissent s'affronter à armes égales. Idée rapidement abandonnée car peu applicable dans le cadre d'un univers persistant ouvert et très contraignante pour les joueurs voulant jouer entre amis, quelques soient les niveaux de leur personnage.
Finalement, Firefall adoptera un système de progression horizontale. Le personnage ne gagne pas en puissance de feu, en points de vie, en résistances, etc. mais améliore son champ des possibles. Concrètement, au fur et à mesure de sa progression, le personnage gagne « de nouveaux outils » augmentant la palette d'action à sa disposition pour mieux réagir selon les situations... tout en obligeant le joueur à faire des choix : « un temps de chargement plus rapide ou une portée de tirs plus longue ? Et pour se déplacer, un planeur ou un jetpack ? Tous ces choix représentent plus de flexibilité pour les joueurs expérimentés, facilitée par cette progression horizontale ».

En attendant de pouvoir tester sur pièce d'ici la fin de l'année, les concepts de Firefall se dévoilent sur le blog officiel du projet.

 
 


Dimanche 13 février 2011  
 
Une troisième classe jouable à la PAX East

Début mars prochain, le studio Red 5 donne nous rendez vous à la PAX East de Boston. Le MMO d'action sera jouable lors du salon alors que Red 5 prévoit d'y dévoiler la troisième classe de personnage.

En septembre dernier, lors de la PAX Prime de Seattle, le studio Red 5 annonçait officiellement Firefall, son jeu d'action coopératif jouable dans un monde ouvert. Du 11 au 13 mars prochain, le studio fera le déplacement à Boston, pour participer à la PAX EAst 2011 (aux côtés de quelques autres développeurs de MMO).
Pour l'occasion, les visiteurs pourront tester la dernière mouture de FireFall sur plus d'une vingtaine de stations de jeu et découvrir une troisième « battleframe », les archétypes de personnages jouables dans le jeu d'action.

« Alors que certains des premiers joueurs trouvaient FireFall plutôt cool [lors de la PAX Prime], nous proposerons quelques nouveautés supplémentaires [lors de la PAX East]. Parmi lesquels la présentation de la troisième battleframe. Vous pourront jouer le jeu et choisir d'incarner un Assault, un Medic ou cette battleframe dont nous n'avons pas encore parlée. »

Rendez-vous est pris du 11 au 13 mars prochain, au Boston Convention Center à l'occasion de la PAX East pour découvrir Firefall, donc, et peut-être apprécier les originalités du projet en développement depuis maintenant cinq ans et dont l'éditeur The9 dévoilait récemment qu'il avait déjà coûté 60 millions de dollars.

 
 


Source

free counters

bandedehoufs

bandedehoufs

bandedehoufs

bandedehoufs

bandedehoufs

bandedehoufs

Site & Theme created by Zazoou