teamspeak server Hosting by TeamSpeak3.com

2017























2016
































2015































2014





























2013

























2012


















2011











2010






































































































Jeudi 20 décembre 2012
 
Posez-nous vos questions - Le Domaine Aldmeri (deuxième partie)

Nous vous invitons à profiter de notre dernière édition de “Posez-nous vos questions” sur ESO. Vous nous avez envoyé beaucoup de questions créatives à propos du Domaine aldmeri, de ses traditions, de la reine Ayrenn et de bien d’autres choses. Nous avons adoré les découvrir. Poursuivez votre lecture pour découvrir celles que nous avons retenues !

N’oubliez pas que nous attendons désormais vos questions sur l’Alliance de Daguefilante, qui sera le sujet de la première édition de “Posez-nous vos questions” de l’année 2013. Comme certains d’entre vous les savent peut-être déjà, l’Alliance de Daguefilante rassemble les Brétons, les Orques et les Rougegardes du Nord-Ouest de Tamriel. Hauteroche et Martelfell font partie du territoire que cette alliance considère comme son berceau. Vous pouvez en apprendre plus à son sujet ici. Envoyez-nous vos questions à propos de cette alliance à community@elderscrollsonline.com.

Où est-ce qu’un nouveau personnage du Domaine aldmeri va commencer la partie ? Apparaîtra-t-il à la capitale, ou y aura-t-il différents points d’apparition suivant le peuple du personnage ? – Question de Stephanie Morin

Chaque alliance dispose de sa propre zone de départ, plutôt reculée, qui permet à chacun de prendre ses marques avant d’être lâché dans la nature. Tous les membres du Domaine aldmeri débutent leur voyage sur une île, le Perchoir de Khenarthi, au large de la côte Sud de Tamriel.

Certaines personnes s’inquiètent de ce que votre vision ou interprétation du Domaine aldmeri ne soit pas aussi extrême que sa description dans le “Guide de poche de l’Empire”. Est-ce que le Domaine présenté dans TESO est une précurseur plus modéré de celui qui fut fondé en 2E 830 ? – Question de Charlie Vorholzer

Oui. Et n’oubliez pas que le “Guide de poche de l’Empire” a été rédigé par des ennemis du Domaine. Chaque ouvrage des Elder Scrolls reflète le point de vue de son ou ses auteurs. Le GPE n’échappe pas à cette règle. Les Aldmeris pensent que leur cause est juste et les actions qu’ils entreprennent en son nom sont justes et vertueuses. Leurs adversaires, par contre, les considèrent comme des racistes autoritaires qui cherchent à rabaisser les humains de Tamriel à un statut à peine plus enviable que l’esclavage.

Vous avez mentionné les zones jouables d’Elsweyr et de l’Archipel du Couchant ; quelle(s) parties de Val-boisé seront-elles jouables ?  – Question de Daniel Altmann

Une grande partie de Val-boisé sera jouable, depuis Havre sur la frontière avec Elsweyr, vers l’Ouest en passant par Pointe-Sud, Vercors et Foyeraie, puis au Nord en remontant l’estuaire de la Stride jusqu’à la frontière avec la Colovie. Cela comprend l’intérieur des terres entre ces points, alors soyez parés pour un long voyage dans les forêts elfiques.

Elsweyr est célèbre pour sa production de sucrelune. Qu’en pensent les Altmers et les Bosmers ?  – Question de Lord Andrew

La plupart des usages du sucrelune sont bénins, et ne servent qu’à satisfaire l’insatiable appétit du peuple chat pour les douceurs. Ce n’est que lorsque le sucrelune est raffiné en un dangereux narcotique, le skooma, que les problèmes surviennent. Aucun gouvernement n’approuve l’usage de ce dernier.

Est-ce que les dirigeants comme la reine Ayrenn seront impliqués dans des combats entre alliances ou préfèrent-ils tirer les ficelles depuis les capitales, à l’abri ? – Question de Matt Donn

Les dirigeants des trois alliances ont des personnalités distinctes, et feront des choix différents. La reine Ayrenn est moins traditionnaliste que la plupart des elfes, et veut voir la situation par elle-même plutôt que de se fier à des rapports. Elle préfère se trouver près de l’action.

Est-ce que la dynastie camorienne sera impliquée d’une quelconque façon dans l’échiquier polique du Domaine ? Elle semble avoir pris plus ou moins part à la fondation du premier Thalmor. Aurons-nous l’opportunité d’en apprendre plus sur cette entité politique ?  – Question de Jérémy Haut

La dynastie camorienne a dirigé (ou au moins influencé) Val-boisé dès sa fondation, en 1E 1. Elle tente actuellement de profiter de la chute du second Empire pour retrouver sa gloire passée. Pendant The Elder Scrolls Online, Camoran Aeradan est roi des Elfes des bois. Donc, oui, les Camorans jouent un rôle précis. Le jeu politique de la dynastie camorienne et de son entourage continue d’influencer tout ce qui se passe dans Val-boisé.

Pourquoi le Domaine aldmeri a-t-il déplacé la capitale de Val-boisé ? Et pourquoi une ville bosmer est-elle la capitale du Domaine, malgré la prédominance des Altmers ? – Question de Tamás Várfalvi

Les Hauts-elfes ont proposé Faneracine, en Val-boisé, comme capitale du Domaine aldmeri pour des raisons stratégiques. Une capitale en Tamriel facilite le lien entre les peuples continentaux et les Elfes du Couchant. Ensuite, il existe des raisons d’ordre mystique à propos desquelles nous ne pouvons rien dire de plus !

Qui dirige Elsweyr ? Ont-ils des nobles, des familles régnantes ou quelque chose d’approchant ? Est-ce que la Crinière apparaît en jeu ?  – Questions combinées de Nick Pantring et Mark Mullinger

Dans les déserts du Nord d’Elsweyr, les tribus nomades sont dirigées par des chefs tribaux tandis qu’au Sud on trouve une noblesse khajiit bien établie qui commande aux marchands, aux fermiers et aux artisans. La Crinière, qui est le chef spirituel des Khajiits et combine ces deux modes de vie en une seule culture, fera bien entendu une apparition dans The Elder Scrolls Online.

J’aimerais en savoir plus sur la peste knahataine. Comment est-elle survenue et comment a-t-elle été traitée ? – Question de Will Manson

Il y a de nombreuses théories quant à l’origine de la peste knahataine : certains évoquent des causes naturelles, d’autres blâment les Argoniens puisqu’ils y sont immunisés. Il existe aussi beaucoup de, comment dire… d’entrepreneurs qui prétendent disposer de remèdes efficaces. En tant que joueur, vous pourrez choisir de croire qui vous voudrez.

Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Jeudi 20 décembre 2012
 
L'équipe d'Elder Scrolls Online vous souhaite de très joyeuses fêtes !

De très joyeuses fêtes de fin d’année à toutes et tous de la part de l’équipe de Zenimax Online Studios ! Que vos chaussons accrochés au bord de la cheminée débordent cette année encore de septims et petits pains !

Merci de nous avoir rejoints pour cette incroyable aventure que ce soit depuis l’annonce officielle de The Elder Scrolls Online, le lancement de notre site officiel elderscrollsonline.com ou la première vidéo utilisant des prises de vue du jeu. L’année prochaine sera assurément bien remplie et nous attendons avec impatience de pouvoir la passer avec vous – nous avons tellement de choses à partager avec vous !

 
 


Mardi 18 décembre 2012
 
La Question de la semaine des Développeurs #4

La nouvelle question des développeurs d’ESO est aussi la dernière de 2012 ! Cette semaine, la question nous est posée par Michael Schroeder, ingénieur systèmes. Écoutez-la et n’oubliez pas de nous communiquer votre réponse.

Nous reprendrons les questions de la semaine des développeurs d’ESO dans la première semaine de janvier. Nous espérons que vous continuerez de nous faire part de vos réponses ! Nous sommes toujours en quête de réponses malines, amusantes ou créatives à partager, surtout celles en format vidéo. Vous pouvez facilement partager vos vidéos : il vous suffit d’enregistrer votre réponse, de la télécharger vers votre compte Youtube et de nous envoyer le lien vers elle à community@elderscrollsonline.com.



Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Mardi 18 décembre 2012
 
Récits de Tamriel - La reine inattendue

Nous aimerions vous présenter un nouveau chef d'alliance : Ayrenn, la reine inattendue, dirigeante suprême du Domaine aldmeri. Découvrez le récit de son accession au trône de Reine de l’Archipel dans cette courte histoire.

Ayrenn - La Reine inattendue
Par l'Intendant Tanion du Collège de la Prospérité Aldmeri

Certains de nos étudiants Bosmers et Khajiits se fourvoient en colportant cette fable qui voudrait que tous les Altmers de Couchant ne soient pas unis sous l'autorité de notre glorieuse Reine Ayrenn. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité ! Nous autres les Hauts-elfes avons un penchant pour les mots d'esprits et les boutades qui peuvent parfois être mésinterprétés par ceux qui s'exposent pour la première fois à notre culture antique et raffinée. Afin de rétablir la vérité, j'ai donc rédigé cette brève introduction consacrée à notre bien-aimée Reine d'Alinor, dans le but de présenter son histoire d'une manière simple et directe, qui puisse être comprise même par nos nouveaux alliés du Domaine Aldmeri.

Bien évidemment, les Altmers descendent en ligne directe des Divins qui créèrent Nirn, surtout dans le cas de la famille royale d'Alinor. Le père d'Ayrenn, le Roi Hidellith de haute renommée, dirigea l'Archipel du Couchant longtemps et sagement, offrant le plus bel exemple des meilleures traditions de la Cérémoniarchie elfique, basant chacune de ses décisions sur les legs ancestraux des Manuscrits de Praxis.

À l'heure dite, comme les Manuscrits l'ordonnaient, le Roi Hidellith et sa femme Kinlady Tuinden conçurent une enfant, qui fut prénommée Ayrenn comme les Praxis le décrétaient. La Princesse Ayrenn naquit le 5e jour du mois des Plantaisons l'an 555 de la Seconde Ère — d'excellents auspices, bien que je vous en épargnerai les détails, car il vous manque le contexte nécessaire pour appréhender leur signification profonde. Cependant, vous pouvez me croire si je vous dis quetous les habitants de Couchant, Auridon et Artæum célébrèrent sa naissance pendant cinquante-cinq jours.

Il était écrit que la Princesse Ayrenn incarnerait l'essence pleine et entière de l'époque de troubles et de turbulences de sa naissance, et c'est ce qui se produisit. Vive et perspicace, elle apprenait rapidement les leçons de ses tuteurs et adopta dès son plus jeune âge une approche peu orthodoxe du travail scolaire. De fait, elle était parfois tellement absorbée par ses études personnelles que plus personne n'avait de nouvelles d'elle pendant des jours. Elle revenait de ces aventures dotée de connaissances inhabituelles et présentant de nouveaux talents remarquables.

Un beau jour du mois de Soirétoile de l'an 563, la famille royale d'Alinor toute entière se rassembla à la Tour de Cristal pour fêter l'inscription d'Ayrenn au Labyrinthe du Sapiarche, où elle devait étudier la Praxis Royale des Altmers et la Cérémoniarchie pendant la durée requise de 3555 jours. Mais Ayrenn n'arriva jamais : la princesse disparut quelque part entre le Palais et la Tour et, malgré une Enquête au 17e Degré conduite par les Justiciars, personne ne la retrouva. Cependant, les Sapiarches reportèrent que la nuit de sa disparition avait été pleine de signes et de présages : la constellation de la Dame chevauchait celle du Destrier, le Grand Planétaire tournait à l'envers et un jeune aiglon avait été découvert sur la statue de Topal l'Explorateur.

Finalement, le Prince Næmon, le frère aîné d'Ayrenn, finit par être nommé héritier du trône d'Alinor et en 565 il s'inscrivit au Labyrinthe. Næmon, tout comme son père, était un authentique cérémoniarche, profondément attaché aux rites et devoirs que la tradition imposait à l'héritier. Ainsi, lorsque le Roi Hidellith rejoignit l'Ætherius en l'an 580, le Prince Næmon commença immédiatement à préparer la Liturgie du Couronnement de quatre-vingt huit jours qui lui accorderait la place de son père sur le trône.

C'est alors qu'un beau jour l'incroyable se produisit ! Une rumeur en provenance de Port Velyn en Val-Boisé racontait que la Princesse Ayrenn était en route vers Auridon sur un bateau cygne ! Pleine d'effervescence et d'émerveillement, la Cour d'Alinor se rendit à Prime-Tenure pour l'accueillir, arrivant juste à temps pour saluer son retour inattendu. La Princesse Ayrenn annonça alors qu'elle était prête, en tant que première héritière, à assumer la charge du Trône d'Alinor. Le Grand Justiciar confirma que tel était effectivement son droit. Elle fut couronnée Reine Ayrenn le 7e jour du mois de Soufflegivre de l'an 580.

Certains parmi vous ont peut-être entendu des fables incroyables sur les aventures de la Princesse Ayrenn durant son absence à Couchant, comme quoi elle avait été le second d'un capitaine pirate d'Anvil, qu'elle s'était déguisée en Dunmer pour pouvoir lire les Tomes Indigo dans les souterrains de Nécrom, qu'elle avait affronté les Derviches de Rihad à leur propre danse des sabres ou même qu'elle avait même battu la Reine Mabjaarn aux Mèches écarlates de Vendeaume à un concours de boisson à l'hydromel. Je peux vous assurer que ce ne sont que des mythes et des racontars, à la fois grotesques et complètement absurdes. Notre Reine était simplement partie étudier le Praxis et la Cérémoniarchie de manière personnelle et indépendante.

Depuis son ascension au trône, elle a apporté des innovations aux lois de notre prospère contrée, comme cela avait été prédit lors de sa naissance de bon augure. L'intégralité des Sapiarches a accepté cette modernisation. Comme vous le voyez, chers étudiants, Ayrenn est la reine incontestée de cet Archipel, et tout se passe bien dans le meilleur des mondes.

Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Lundi 17 décembre 2012
 
Conception de Elder Scrolls Online - Le Dreugh

Aujourd’hui, nous vous emmenons en coulisses pour découvrir comment nous avons créé le dreugh, un des monstres redoutables que vous affronterez dans The Elder Scrolls Online.

Saluez le dreugh, une créature que certains d’entre vous ont déjà croisée dans les précédents jeux Elder Scrolls, dont Morrowind et Oblivion. Dans The Elder Scrolls Online, les membres du Pacte de Cœurébène feront leur première rencontre avec le dreugh dans la région des Éboulis.

La création des monstres de The Elder Scrolls Online commence en premier lieu par la rencontre entre des éléments de l’univers et une esquisse. Voici une partie de ce qui nous a servi de point de départ pour le dreugh.

Les dreugh passent par deux stades morphologiques distincts : aquatique et terrestre. Ils se métamorphosent dans leur forme  terrestre pendant une période de leur cycle de vie appelée Karvinasim, durant laquelle il leur pousse des jambes et passent environ un an sur la terre ferme. On trouve le dreugh surtout dans l’Est de Tamriel, mais on peut en rencontrer dans toutes les régions côtières. Les dreugh terrestres peuvent se trouver loin à l’intérieur des terres, comme en Cyrodiil.

D’après la légende, les dreugh étaient autrefois plus intelligents et civilisés qu’ils ne le sont maintenant. Les Commentaires sur l’Aube mythique de Mankar Camoran font référence à des rois dreughs, mais leur conflit de longue durée contre les dunmer, (qui exploitent les dreugh pour leur peau et leur cire) les a poussés sur la voie de la déchéance. Les dreugh sont réputés vénérer une créature nommée l’Homme rougeâtre, considérée comme une manifestation de Molag Bal.

Ensuite, nous créons le modèle en jeu, à partir des éléments de l’univers, des esquisses et, dans le cas du dreugh, de ses précédentes incarnations dans la série. Voici à quoi ce modèle ressemble dans The Elder Scrolls Online.

Une fois son modèle créé, nous déterminons son comportement neutre et en combat, ses animations, et nous lui rajoutons alors ses capacités, sons et ses effets graphiques propres. Voici une variation du dreugh, dans sa version finale, pour The Elder Scrolls Online.



Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Jeudi 13 décembre 2012
 
Jurez au Domaine Aldmeri votre fidélité et votre courage

Par le droit ancien et la bénédiction des Divins, soyez partie prenante d’une alliance née d’un seul désir : reprendre contrôle du Trône. Montrez à tous votre loyauté au Domaine aldmeri avec ce tout nouveau fond d’écran et cette série complète d’avatars tirés d’une esquisse réalisée par l’équipe de The Elder Scrolls Online, et à utiliser sur vos comptes Facebook et Twitter. Les avatars représentent les blasons du Domaine aldmeri, des Hauts elfes, Elfes des bois et Khajit.

Facebook

Twitter

Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Mercredi 12 décembre 2012
 
La Question de la semaine des Développeurs #3

Pour la Question des Développeurs de cette semaine, nous aimerions vous présenter Brian Traugott, un des Level Designer pour l'équipe d'ESO. Jetez donc un œil à la vidéo pour y découvrir la question, et nous adorerions recevoir vos réponses par vidéo !

Merci à tous ceux qui ont répondu à la Question des Développeurs de la semaine dernière ! Nous avons adoré vos réponses et nous espérons que vous participerez à nouveau cette semaine. N'oubliez pas que si vous désirez partager votre vidéo-réponse avec nous, il vous suffit de la mettre disponible en ligne sur un compte YouTube et de nous envoyer le lien par courriel à l'adresse community@elderscrollsonline.com.

(Consultez ce lien pour tout savoir sur nos questions quotidiennes des développeurs, y compris où et comment nous communiquer vos réponses.)

Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Lundi 10 décembre 2012
 
Posez-nous vos questions - le Domaine Aldmeri (première partie)

Bienvenue dans ce nouvel épisode de « Posez-nous vos questions » sur ESO. Cette fois, nous allons nous intéresser de près au Domaine aldmeri, ses cultures, son territoire et son histoire. Jetez un coup d’œil à cette première bordée de questions, pour vous faire une idée de ce qui vous attend et pour savoir s’il reste des questions que vous aimeriez nous poser dans la seconde partie.

Comment le Domaine aldmeri a-t-il été créé en premier lieu ? – Question de Luke Heys

C’est le projet personnel de la reine Ayrenn, après qu’elle fut montée sur le trône d’Alinor. Ayant voyagé à travers tout Tamriel avant de revenir dans l’Archipel du Couchant, elle était consciente des graves menaces qui pesaient sur le monde, et considérait que les Elfes avaient le devoir de tout remettre en ordre. Au même moment, les Elfes des bois et les Khajiits faisaient face à leurs propres difficultés et avaient besoin d’alliés. Ils se sont donc rapprochés pour fonder le Domaine.

Qu’est-ce qui a poussé les Bosmers à rejoindre le Domaine ? - Question de Tamás Várfalvi

Après la récente guerre civile entre les Camorans, Val-boisé était en désarroi et vulnérable. La Cabale qui dirigeait la Cité impériale en profita pour envoyer des troupes coloviennes pour s’emparer d’une partie du territoire Nord des Elfes des bois. À la recherche d’un allié pour repousser les coloviens, le roi Aeradan des Bosmers s’est tourné vers la reine Ayrenn et son nouveau Domaine.  

Est-ce qu’Elsweyr sera dans TESO ? - Question de Jacob Wilde

Oui. Dès la sortie, vous pourrez explorer deux régions d’Elsweyr: une île au large de la côte Sud et l’extrémité Nord-Ouest d’Anequina, près de la ville de Dune et de Fort Sphinx. La plupart d’Elsweyr subit toujours les affres de la peste knahataine, il vaut mieux ne pas y aller tant que l’épidémie fait rage.

Est-ce que les joueurs Khajiits de TESO pourront aussi choisir leur sous-espèce, ou devront-ils jouer un Suthay-raht par défaut ? Je sais que c’est la variété la plus commune, mais y a-t-il une raison pour laquelle tous les Khajiits rencontrés dans Vvardenfell, Cyrodiil et Skyrim sont des Suthay-raht ? Les autres ne quittent jamais Elsweyr ? - Question de Brandy Dills

Parmi les Khajiits, cette espèce de félins humanoïdes originaires d’Elsweyr, les Suthay-raht sont effectivement la variété la plus commune, et, au lancement, tous les PJ et tous les PNJ khajiits d’ESO seront des Suthay-raht. Ceci dit, verrez-vous à l’avenir d’autres sous-espèces de Khajiits dans ESO ? Seul le temps nous le dira !

Il n’y a pas eu beaucoup de contenu pour Val-boisé par le passé. Que ressentent les gens qui travaillent sur des lieux de Tamriel qui n’ont pas été particulièrement représentés dans les jeux précédents ? - Question de Chris McNamara

Grâce aux textes existants, nous savons que Val-boisé est une exagération des jungles et des forêts profondes de notre monde. Combinez cela avec un brin de ce que vous avez vu dans The Elder Scrolls III:Morrowind, et vous avez notre base de travail. L’opportunité de partir de traces et d’indices trouvés dans la tradition de Tamriel et d’en faire des lieux animés et pleins de vie a été stimulante pour tout le monde dans les sections artistiques, game design et audio. Que peut-on rêver de mieux ?

Je souhaite avoir plus d’informations sur les cultures des Hauts-elfes et des Elfes des bois. C’est la culture qui donne sa véritable profondeur à un peuple et gouverne subconsciemment mon attraction vers lui. Quels sont les loisirs des Elfes ? Les Elfes des bois aiment-ils la poésie ? Est-ce que les Hauts-elfes chassent pour le sport ? Existe-t-il des vocalistes elfes populaires ? Comment les seigneurs elfes profiteraient-ils d’une soirée de détente ? Quelles formes d’art ont-elles été populaires à travers les âges ? – Question de Joakim Brorson

Tant les Hauts-elfes que les Elfes des bois jouissent d’un historique riche et extrêmement détaillé. Ces peuples anciens ont disposé d’une très longue période de temps pour établir leurs propres cultures. Nous avons fait en sorte que ces détails concernant les Elfes soient inclus dans le jeu, abondamment, de toutes les manières propres à la série des Elder Scrolls : dialogues de quêtes, conversations avec les PNJ, livres de toutes sortes, musique, artisanat et ainsi de suite.

Comment comptez-vous illustrer le cannibalisme des Bosmers ? De quoi vous inspirez-vous pour représenter les jungles de Val-boisé et leur culture ? Y a-t-il des enclaves Ayléides qui pénètrent en profondeur dans la jungle ? - Question de James Craven

Pour les Elfes des bois, le cannibalisme est une pratique qui possède une signification rituelle, et, par conséquent, elle relève du domaine privé au sein d’une famille ou d’un groupe très soudé. Il y a en fait beaucoup d’écrits à propos de Val-boisé et des Bosmers dans la tradition des Elder scrolls mais il faut parfois creuser longtemps pour les trouver. Après que « l’armée des esclaves » menée par l’impératrice Alessia ait chassé les Ayléides hors de Cyrodill, nombre d’entre eux trouvèrent refuge en Val-boisé. Leurs ruines sont donc plutôt courantes dans les jungles du Sud.

Les bâtiments d’Alinor sont réputés avoir l’air d’être « bâtis en verre ou à partir d’ailes d’insectes ». Si l’Archipel du Couchant est visitable à la sortie du jeu, verrons-nous la chose de nos propres yeux ? Et pourrons-nous aussi voir la Tour de Cristal ? - Question de Callum Parker

À la sortie de TESO, la partie jouable de l’Archipel du Couchant comprendra Auridon, la grande île entre l’archipel et le continent, où se trouvent les villes de Prime-Tenure et Guet-des-Cieux. L’architecture des Hauts-elfes est certes fantaisiste, mais aussi pratique. Les bâtiments sont construits à partir de matériaux bien réels. Les architectes ne bâtissent rien à partir de poésie !

Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Jeudi 6 décembre 2012
 
La question de la semaine des développeurs #2

Nous avons une nouvelle question pour vous de la part de l’équipe d’ESO. Cette semaine, notre question est présentée par le responsable des effets, Todd Yarbrough. Regardez la vidéo pour découvrir la question et n’oubliez pas de nous faire part de votre réponse. 

Merci à tous ceux qui ont répondu à la question de la semaine dernière. Nous avons adoré vos réponses et nous espérons que vous participerez à nouveau cette semaine. Nous aimerions vraiment avoir la possibilité de partager avec toute la communauté plus de réponses enregistrées sous forme de vidéo cette semaine ! Vous voulez en être ? Il vous suffit de mettre votre réponse vidéo en ligne sur YouTube et ensuite de nous envoyer un courriel à community@elderscrollsonline.com sans oublier de nous donner le lien.

(Consultez ce lien pour tout savoir sur nos questions quotidiennes des développeurs, y compris où et comment nous communiquer vos réponses.)



Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Lundi 3 décembre 2012
 
Récits de Tamriel - Jorunn le Roi-scalde

Dans The Elder Scrolls Online, le peuple de Tamriel a beaucoup d’histoires à raconter ; trois d’entre elles sont celles des têtes couronnées de chaque alliance. Lisez notre première histoire courte concernant le souverain d’une alliance, Jorunn le Roi-scalde, pour en savoir plus sur son passé et les événements qui ont mené à son couronnement comme Haut-Roi du Pacte de Cœurébène.

Jorunn le Roi-scalde

Par Helgreir Voix-de-luth, Barde de Vendheaume

Né en 2E 546 de la reine Mabjaarn aux Mèches écarlates, le prince Jorunn a grandi en sachant que sa sœur aînée, Nurnhilde, était destinée à monter sur le trône. Chanteur d’un rare talent qui révère le pouvoir de la voix humaine, Jorunn a étudié à la Retraite du Scalde, sur l’île d’Or en dehors de Faillaise. Là, il apprit tout ce qui se pouvait apprendre auprès des bardes les plus renommés du Royaume de l’Est. On le surnomma le « Prince scalde » de Bordeciel.

Jorunn consacra presque toute sa jeunesse aux arts et à la philosophie, entretenant une vaste suite d’artistes, d’artisans et d’acteurs dans tout l’Est de Bordeciel et au-delà. Il séjourna à Longsanglot, Fort-Tempête, Sutch, Elinhir et on dit même qu’il se déguisa pour visiter Solitude, la capitale du Royaume de l’Ouest. Bien qu’il affirma ne pas s’intéresser à la politique ou à l’exercice du pouvoir, son charisme naturel firent de lui le chef officieux de la communauté créative partout où il se trouvait. Même s’il ne reçut que peu d’enseignement formel dans les arts du combat et de la guerre (c’est-à-dire aussi peu qu’un prince nordique peut en recevoir), voyager en Tamriel a toujours été périlleux. Ses voyages lui apprirent des façons moins orthodoxes de faire face au danger.

Jorunn était à Faillaise quand les Akavirois de Dir-Kamal assaillirent la côte Nord de Bordeciel en 2E 572. Jorunn et ses camarades les plus proches, la « Meute des bardes », combattirent le long de la côte vers Vendheaume juste à temps pour voir les portes de la ville céder sous les coups des Akavirois. Jorunn se jeta dans la presse, ayant l’habitude des combat de rue, mais fut incapable d’empêcher la chute de la ville et les trépas de la Reine Mabjaarn et de la princesse Nurnhilde, qui tombèrent toutes deux les armes à la main.

Blessé et anéanti de chagrin, Jorunn échappa de peu au pillage de Vendheaume. Sentant pour la première fois peser sur ses épaules les responsabilités conférées par son sang royal, il décida d’en appeler aux Grises-barbes et fit donc route, secrètement mais rapidement, jusqu’au Haut-Hrothgar. Pour des raisons qui n’ont pas été divulguées, les Grises-barbes appelèrent un héros de Sovngarde, Wulfharth le Roi des cendres, pour combattre à ses côtés.

Ensemble, Wulfharth et Jorunn, qui revendiquait le titre de Roi-scalde, rallièrent les Nordiques de l'Est de Bordeciel, rassemblant une armée venue de la Brèche et de la périphérie d'Estemarche, puis fortifièrent Faillaise. Dir-Kamal, qui allait au Sud depuis Vendheaume, trouva Faillaise défendue par des Nordiques hargneux, inspirés par la présence de Wulfharth et impatients de combattre. Il décida alors d'éviter la ville et marcha sur Longsanglot, estimant que les Nordiques seraient soulagés de le voir partir. Cette décision fut une erreur fatale. Jorunn et Wulfharth menèrent leurs troupes à la poursuite des forces akaviroises, et une armée nordique pénétra en Morrowind pour la première fois depuis la bataille du Mont Écarlate. Aux Éboulis, l'armée akaviroise fut prise en tenaille entre les Nordiques et une armée dunmer menée par Almalexia, mais l'issue de la grande bataille fut indécise jusqu'à l'intervention surprise d'une phalange de Dos-de-fer argoniens menés par trois mages de bataille reptiliens. Les lignes des Akavirois furent rompues et ils furent rejetés à la mer, où ils se noyèrent par milliers.

Le Roi des cendres, son but désormais atteint, retourna en Sovngarde. Jorunn fut couronné Haut-roi dans la salle du trône du Palais des Rois de Vendheaume, trois semaines plus tard.

Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Vendredi 30 novembre 2012
 
Annonce du gagnant de notre concours 'Le Mage sans Nom'

Après avoir pris connaissance de plus de 5 700 participations au concours du Mage sans Nom (et oui, nous les avons toutes lues !), nous sommes heureux de vous annoncer qu'un gagnant a été désigné.

Arriver à déterminer quelle participation méritait ce titre n’a pas été facile, sachez-le. Nous avons recruté de force des membres de notre équipe de développement et même eux ont reconnu la difficulté de désigner un seul vainqueur face à cette multitude d’excellentes propositions.

La participation gagnante ne nous a pas seulement offert un nom unique pour notre Elfe noir, mais nous a également fait profiter d’une histoire intéressante liée à ce personnage, histoire que nos équipes pourront intégrer à The Elder Scrolls Online sans en changer une virgule. Le personnage que notre gagnant a imaginé peut se vanter d'avoir un point de vue unique et une connaissance certaine d'Oblivion. Il sera sans doute aucun un allié de valeur lorsque vous poserez pied sur les terres de Molag Bal, en Havreglace.

Sans plus attendre, laissez-nous vous présenter notre Elfe noir, Malkur Valos.

Malkur Valos était l'enfant unique du magicien elfe noir, Maros Valos. Lorsque la mère de Malkur mourut en couche, Marcos invoqua une Sainte Dorée afin de veiller sur son fils. Maros mourut lors d'un duel magique et la protectrice Daédrique de Malkur respecta son serment en prenant soin de l'enfant, l'emmenant au royaume du Seigneur Shéogorath.

Enfant d'un puissant magicien Elfe noir, Malkur possède un don naturel pour l'art des arcanes et a hérité du tempérament méfiant, dédaigneux de sa race. Sous tutelle des Auréals, Malkur intégra bien vite les principes d'honneur, de devoir et fidélité à sa façon d’être. L'influence indéniable du royaume de Shéogorath tout proche a ancré en lui une certaine dose d'imprévisibilité dans sa manière de faire.

Un jour, Malkur s'en retourna en Tamriel, sa terre d'origine, où son talent, honneur et son innovation attirèrent bien vite l'attention de Vanus Galerion. Lorsque Malkur jura de servir les principes et objectifs de la Guilde des Mages, ces principes et objectifs devinrent de fait le cœur même de chaque action qu'il entreprit, même si cela pouvait ne pas apparaitre de premier abord aux yeux d'un observateur.

Gavis Velas, qui mourut (3E 427) en vengeant son frère, Ovis, est un descendant de Malkur Valos.

Félicitations à Jim, d'Albany (Californie), d'avoir saisi cette chance unique de fournir à notre mage un nom et une histoire qui lui sont propres ! Nous avons véritablement adoré parcourir et découvrir toutes les participations reçues pour ce concours et nous espérons que vous avez aimé y participer. Gardez l'œil ouvert sur notre page Facebook officielle, nous irons poster quelques-unes de nos histoires préférées tout au long de la semaine prochaine !

Venez en discuter sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Vendredi 30 novembre 2012
 
La question de la semaine des développeurs

Chaque semaine, un membre de l’équipe de The Elder Scrolls Online partagera avec vous, en vidéo, une question à propos d’ESO. Nous adorerions entendre vos réponses, alors n’hésitez pas à nous les transmettre par Facebook, Twitter ou Youtube. Nous choisirons nos réponses favorites et nous les partagerons au fil de la semaine.  

Éclatez-vous, soyez inventifs et envoyez vos participations à community@elderscrollsonline.com avec « Question de la semaine » dans le sujet si vous aimeriez que nous partagions votre réponse sur notre page Facebook officielle ou dans notre fil Twitter.

Cette semaine, notre question est posée par le Créateur de contenu sénior Greg Roth. Regardez la vidéo pour la découvrir !



Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Lundi 26 novembre 2012
 
« Posez-nous vos questions» – Le pacte de Cœurébène (partie 2)

Voici la seconde édition du « Posez-nous vos questions» d’ESO, qui répond à d’autres questions sur le pacte de Cœurébène ou sur ESO en général. Continuez votre lecture pour en savoir plus sur cette alliance et savoir si nous avons retenu votre question !

Pourrons-nous rencontrer Jorunn le Roi scalde ? Et qu’en est-il du Tribunal de Morrowind et du roi ou de la reine d’Argonie ? – Question de Brandon Donio

Oui, si vous créez un personnage du Pacte de Cœurébène dans The Elder Scrolls Online et que vous faites certains choix durant votre progression, vous aurez l’opportunité de rencontrer Jorunn le Roi scalde et les membres du Tribunal. Pour ce qui est de la famille royale argonienne, à ce moment de l’histoire des Elder Scrolls le Marais noir (l’“Argonie”) n’est pas une monarchie, mais il y a de nombreux Argoniens influents à rencontrer dans le jeu.

Les Compagnons seront-ils impliqués dans le jeu ?– Question de Jason Bryden

Les Compagnons (le groupe légendaire de Nordiques que vous avez rencontré à Blancherive dans Skyrim) ont été partie intégrante de la culture nordique depuis l’arrivée d’Ysgramor sur les rives de Bordeciel avant la Première Ère. Ils seront donc présents dans ESO.

À quel point le Tribunal sera-t-il représenté dans la ligne scénaristique du Pacte de Cœurébène, et à quel moment de la quête principale apprendra-t-on l’existence des prétendants au Tribunal ? – Question de Josh James

En tant que dirigeants de Morrowind, tant spirituellement que temporellement, le Tribunal est une présence très visible dans le Pacte de Cœurébène ; surtout Almalexia, qui a dirigé les affaires temporelles depuis la récente invasion Akaviri. Mais un prétendant au Tribunal ? Pour Mère Morrowind, l’idée serait absurde. Totalement impossible.

Est-ce que beaucoup de changements sont apportés à Bordeciel de façon à rendre cette province différente et remarquable par rapport à son incarnation dans Skyrim, avec laquelle nous sommes familiers ? Si oui, pouvons-nous en savoir plus sur ces changements ? – Question de Brandon Donio

The Elder Scrolls Online se déroule 1 000 ans plus tôt que Skyrim, vous constaterez donc que certaines ruines sont moins abimées et anciennes qu’au temps de Skyrim. Vous constaterez aussi que certaines villes, comme Nimalten dans la Brêche, sont habitées et prospères dans la deuxième Ère d’ESO alors que ce ne sont que des ruines désertes et quasiment oubliées à l’époque de Skyrim.

Pourrons-nous voyager dans le Marais noir ? On dit que seuls les Argoniens peuvent s’aventurer en son cœur. Est-ce que chaque joueur aura la possibilité de s’y rendre ? – Question de John Ward

Tous les membres du Pacte de Cœurébène auront l’opportunité de visiter Ombreseigne, la région Nord-Ouest du Marais noir, frontalière avec Morrowind, où se situe l’antique cité de Fort-Tempête.

D’armes et d’armures réservés à une Alliance ? (Par exemple, l’armure de chitine pourrait n’être disponible que pour le Pacte de Cœurébène, puisque lui seul a accès à la chitine de Morrowind.) – Question de Jeremy Eddy

Dans The Elder Scrolls Online, la disponibilité des armures dépend de la région, que ce soit par le butin, par le stock des marchands ou par les récompenses de quête. En revanche, avec les bonnes compétences et les bons matériaux, vous pourrez fabriquer n’importe quel objet dans n’importe quel style culturel.

J’imagine toujours les créatures vicieuses et venimeuses qui hantent le Marais noir et je pense qu’il y a là un gros potentiel. Pouvez-vous décrire les bestioles que vous préférez dans cette région ? – Question de Brandon Donio

Si nous devions n’en choisir qu’un, ce serait le Wamasu, un reptile gigantesque qui rôde au plus profond des marais. C’est un des chouchous du bureau des devs de ZeniMax Online Studios.

Quelle est la signification des insignes du Pacte de Cœurébène que vous avez proposés comme icônes pour Facebook et Twitter ? Je suppose que celle de Morrowind représente le Tribunal, à cause des trois piques. Celle de Bordeciel pourrait représenter… l’Enfant de dragon ? Et pour celle du Marais noir ? – Question de Yamir Ortiz

Vos suppositions sont correctes, bien joué ! Celle du Marais noir est un visage d’Argonien stylisé, mais eux seuls savent s’il s’agit d’un ancien héros ou dirigeant ou simplement d’une représentation de leur peuple tout entier. Et ils entretiennent le mystère à ce sujet.

Quelle est la base principale du Pacte de Cœurébène ? Dans quelle cité réside Jorunn le Roi scalde ? – Question de Douglas Reis Silva

Le trône du Royaume oriental de Bordeciel se trouve à Vendheaume, mais la grande cité de Longsanglot est la capitale du Pacte de Cœurébène, et c’est la que Jorunn préside le Grand Moot.

Salut ! Je joue à Elder Scrolls depuis Morrowind et j’ai toujours joué un Argonien. Je suis un peu déçu par la capture d’écran du Soldat argonien que j’ai pu voir sur votre site Internet. Je m’attendais à une allure plus reptilienne et amphibienne. Je suppose que leur face est plate pour faciliter la modélisation des heaumes. J’espère qu’ils ressembleront plus à celui qui est présenté sur la page du Pacte de Cœurébène. Ils devraient aussi avoir des cornes bien impressionnantes… Alors pouvez-vous me dire si c’est la version finale des Argoniens ? – Question de Rofaka

La création de chaque personnage permettra une bien plus grande variété que ce que nous avons pu rendre dans les captures d’écran publiées jusqu’à présent. En plus, nous sommes toujours en train de faire les finitions des personnages d’ESO, Argoniens compris.

Grandes Maisons et le conflit qui les opposaient était un des aspects du jeu les plus captivants. Aurons-nous l’opportunité de rejoindre une maison ? Le cas échéant, lesquelles pourrons-nous rejoindre ? J’adorais tellement les maisons champignons. – Question de Greg

Les rivalités entre les Grandes Maisons Dunmer ont des racines profondes, et toutes sont des pièces majeures sur l’échiquier politique de Morrowind. En fait, la Maison Telvanni (celle des tours champignons) est mise au ban des autres maisons durant ESO et a refusé de rejoindre le Pacte de Cœurébène. (Nous vous en dirons plus à ce sujet, soyez-en sûrs.) Vos personnages auront l’opportunité d’aider, ou de gêner, les autres Grandes Maisons de Morrowind, mais une adoption formelle en leur sein ne sera pas possible à la sortie du jeu.

Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Mardi 13 novembre 2012
 
« Posez-nous vos questions » - Le Pacte de Cœurébène (première partie)

Le premier « Posez-nous vos questions » à propos d’ESO est désormais en ligne ! Il comprend un ensemble de questions/réponses au sujet du Pacte de Cœurébène et d’autres thèmes plus généraux.

Les zones PvE de chaque faction auront-elles leurs propres quêtes ou seront-elles globalement similaires ? – Question d’El Hefe

Chaque alliance (et ses zones associées) possède des quêtes et des enjeux absolument uniques, en rapport avec les luttes internes et l’histoire qui lui est propre. Lorsque nous concevons du contenu pour The Elder Scrolls Online, nous avons en effet pour ambition de créer des enjeux, des expériences et des personnages façonnés par l’alliance à laquelle ils appartiennent. Le contenu à l’intérieur de chaque alliance d’ESO est donc aussi varié et dynamique que les alliances elles-mêmes. Ainsi, si vous choisissez d’incarner un Argonien du Pacte de Cœurébène, vous vivrez des aventures très différentes de celles que vous vivriez en incarnant un Bosmer du Royaume Aldmeri.

Si vous décidez de vous créer des personnages dans chaque alliance (et nous espérons bien que vous le ferez), vous profiterez de fait de trois contenus différents – tous représentatifs des événements, de l’histoire et de la politique de chacune de ces alliances.

Il est bien connu que les Elfes et les Nordiques n’ont jamais fait bon ménage. Ces nations composant le Pacte de Coeurébène se sont-elles donc vraiment unies de bon gré ? Existe-t-il des groupes dissidents ou rebelles qui s’opposent à cette alliance, en Bordeciel ou en Morrowind par exemple ?  – Question de George Trotter

Le Pacte de Cœurébène – né d’une volonté commune de survivre – est un terrain propice à un climat politique complexe et instable. Les Argoniens, les Nordiques et les Elfes Noirs ont en effet dû mettre de côté leurs différences afin de faire front commun, pour un temps du moins. Prétendre que tout le monde est heureux ou même simplement satisfait par cette alliance serait donc un pieux mensonge.

Nombreux sont ceux qui ne peuvent s’empêcher de garder une certaine méfiance, pour ne pas dire un certain ressentiment, à l’égard des autres nations du Pacte.

Bien que certains approuvent ou critiquent ouvertement le Pacte, la plupart des membres que vous rencontrerez se placent entre ces deux extrêmes, et préfèrent garder leur véritable opinion pour eux. Cela dépend vraiment du passif et des a priori de chaque personnage. La plupart ne confieront pas leurs sentiments personnels à un étranger; mais vous en croiserez d’autres qui n’hésiteront pas à chanter les louanges de leurs dirigeants, ou au contraire à dédaigner publiquement leurs décisions.

Ma question peut aussi s’appliquer aux autres provinces – mais quelle sera en particulier la taille de Morrowind dans ESO, comparée à TES3 ? Je sais que le paysage sera forcément un peu différent, mais la région conservera-t-elle la même surface et une topographie similaire ? – Question de Ryon Burridge

Il est difficile de comparer directement ces deux surfaces puisque les deux jeux s’attardent sur des régions différentes de Morrowind.  The Elder Scrolls III: Morrowind se déroulait ainsi majoritairement sur l’île septentrionale de Vvardenfell. Tandis que dans The Elder Scrolls Online, vous pourrez notamment explorer la partie continentale de Morrowind et voir des régions que vous n’aviez jamais vues auparavant, ou que vous n’aviez pas vues avec le degré de détail que nous allons employer. L’une d’elles est Deshaan, la région du Sud de Morrowind, frontalière du Marais Noir.

Pour autant, cela ne veut pas dire que les aventuriers de The Elder Scrolls Online ne verront jamais Vvardenfell !

En regardant http://elderscrollsonline.com/fr/game-guide/alliances j’ai remarqué que certaines régions étaient grisées… ou plutôt marronnées : le Marais Noir et Vvardenfell sont les plus notables; mais cela concerne aussi Solstheim, tout un pan de Bordeciel (les régions de Markath et Solitude, par exemple) et la majeure partie de l’Est de Morrowind. D’où ma question : avez-vous des projets pour ces régions, comme les rendre disponibles dans des extensions ou autres ? Et est-ce que la zone en rouge est la « seule » région jouable pour le Pacte (sans oublier Cyrodiil, bien entendu) ? Si tel est le cas, pouvons-nous avoir une estimation à la louche de la quantité de « zones » (les régions séparées par de brefs écrans de chargement) que cette grande région comportera ? – Question de Juho Kola

Il est trop tôt pour pouvoir discuter du nombre exact et des noms des zones que les membres de chaque alliance pourront explorer lors du lancement de The Elder Scrolls Online, même si nous prévoyons déjà d’étendre la surface jouable et de donner accès à davantage de régions de Tamriel dans le futur.

En ce qui concerne les couleurs visibles sur notre carte des alliances, elles ne sont qu’une représentation grossière du territoire de chaque alliance. Cette carte n’a pour but que de vous donner une idée globale du territoire de chaque alliance ; ce que vous y voyez n’a pas vocation à être exact.

Étant donné que Vendheaume sera très probablement dans ESO, à quel point la ville sera-t-elle semblable au Vendheaume de The Elder Scrolls V: Skyrim ? Certes ESO se déroule bien avant les évènements de TESV, mais l’architecture de la ville devrait malgré tout respecter l’esthétique Atmoran ancienne, puisqu’elle a été bâtie par Ysgramor lui-même. – Question de Madison Harmon Bullock IV

Nous avons bien entendu veillé à respecter scrupuleusement l’héritage, l’histoire et l’aspect visuel des Elder Scrolls. Et cela a donc aussi eu un impact sur la façon dont nous avons abordé la conception des lieux que vous avez déjà visités dans les précédents jeux de la série The Elder Scrolls. Marcher dans les rues du Vendheaume dans The Elder Scrolls Online évoquera donc des sensations familières. Il en va de même pour Cyrodiil : ceux qui ont déjà visité cette région dans The Elder Scrolls IV: Oblivion reconnaîtront certains villages et autres lieux remarquables dans le Cyrodiil d’ESO, comme Chorrol.

Cela étant, les histoires et les événements qui se déroulent dans ces lieux pendant The Elder Scrolls Online seront différents de ceux qui se sont produits dans les précédents Elder Scrolls. Si les gens qui vivent dans ces lieux familiers n’auront en apparence pas l’air foncièrement différent de leurs descendants, ils auront néanmoins des a priori différents et d’autres histoires à vous raconter, inspirées par les événements auxquels ils sont confrontés au quotidien.

Verrons-nous des temples dragons dans la région de Bordeciel ? Si ma mémoire est bonne, les dragons avaient disparu depuis des millénaires dans Skyrim. J’ai vraiment adoré ces temples; les retrouver dans ESO favoriserait l’immersion. – Question de Wynand van Wyk

Oui, si vous explorez Bordeciel dans The Elder Scrolls Online, vous découvrirez des temples dragons. Leur taille écrasante et leur architecture caractéristique est très reconnaissable, surtout si vous êtes familier avec leur apparence dans The Elder Scrolls V: Skyrim. Certains des temples dragons de Skyrim sont aussi présents dans The Elder Scrolls Online, comme le grand temple de Skuldafn trônant sur une cime, mais il y aura aussi de nouveaux temples dragons à découvrir. Nous avons hâte de savoir qui parmi vous les trouvera, au lancement de The Elder Scrolls Online.

Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Jeudi 8 novembre 2012
 
Participez au concours 'Le Mage sans Nom'

Voici l'histoire d'un jeune et puissant Elfe noir, membre prometteur de la Guilde des mages. Avec les sorciers les plus redoutables de son ordre, il a été sélectionné par Vanus Galérion, le chef et fondateur de la guilde, pour vous prêter main-forte lors de l'attaque de Havreglace. Quand le portail menant à Havreglace s'est détraqué, ces puissants membres de la Guilde des mages sont arrivés et se sont dispersés aux quatre coins du royaume désertique et polaire de Molag Bal. Mais une fois séparé de vous et de ses alliés, ce groupe a été capturé et emprisonné par l'armée de Daedras de Molag Bal. Ces derniers leur infligeront différentes tortures afin de peaufiner leur art de la souffrance.

Le jeune Elfe noir est enfermé dans une cage avec ses congénères. Ils préparent leur évasion, mais il manque à l'Elfe un petit détail.

Son nom.

À partir d'aujourd'hui, mardi 13 novembre 2012, et jusqu'au mercredi 21 novembre 2012, vous pouvez participer au concours "The Nameless Mage" (Le mage sans nom) et tenter de remporter un ensemble de prix fabuleux, dont la possibilité de voir votre création intégrée à The Elder Scrolls Online

Pour participer, vous devez inventer un nom pour l'Elfe noir mentionné plus haut et que vous pourrez voir sur l'image conceptuelle placée au-dessus de l'histoire. Ce nom doit être composé d'un prénom et d'un nom de famille, obéir aux conventions traditionnelles de l'univers The Elder Scrolls et être original (il est interdit de réutiliser le nom d'un personnage existant). Vous pouvez inclure des informations supplémentaires à propos de votre personnage si vous le souhaitez : origines, personnalité... Le nombre de participations est limité à une (1) par personne.

Nous lirons toutes vos propositions et les jugerons en fonction de leur créativité, originalité et fidélité à l'univers The Elder Scrolls et ses conventions régissant les noms des personnages. Un (1) gagnant sera sélectionné parmi toutes les propositions : son identité sera révélée le vendredi 30 novembre 2012.

Pour participer, veuillez envoyer un email à community@elderscrollsonline.com en stipulant "The Nameless Mage Contest" dans l'objet du message. Votre candidature doit inclure votre nom réel, une adresse postale valide et votre adresse email. N'oubliez pas d'inclure votre proposition de nom pour le PNJ Elfe noir !

Si vous cherchez une source d'inspiration ou si vous souhaitez en savoir plus sur les Elfes noirs, rendez-vous sur les sites UESP et The Imperial Library

 Pour connaître plus de détails sur le concours "The Nameless Mage", veuillez lire le texte ci-dessous. Bonne chance !

Tout participant devra se soumettre au Règlement du Concours ci-dessous et, en prenant part au concours, il concède irrévocablement à Bethesda et ses associés tous les droits d'utilisation (y compris dans le jeu) et de propriété du travail rendu. 

Informations sur le concours 

    Dates

      Le concours "The Nameless Mage" (Le mage sans nom) débute mardi 13 novembre 2012 et se termine mercredi 21 novembre 2012. Le nom du gagnant sera révélé le vendredi 30 novembre 2012.

    Droit de participation

      Pour pouvoir participer au concours "The Nameless Mage", les candidats doivent être âgés d'au moins 18 ans au moment du dépôt de candidature, être munis d'une pièce d'identité valide et résider (i) dans l'un des cinquante états des États-Unis (ou dans le district fédéral de Columbia à l'exclusion des territoires, des installations militaires et commonwealths) ; (ii) dans les pays membres de l'Union européenne ; ou (iii) en Australie ou en Nouvelle-Zélande. Une vérification sera effectuée avant l'annonce du gagnant.

    Comment participer

      Envoyez un email à community@elderscrollsonline.com en stipulant "The Nameless Mage Contest" dans l'objet du message. Votre candidature doit inclure votre nom, une adresse postale valide et votre adresse email. Communiquez-nous également le nom original que vous avez inventé pour notre PNJ, qui respecte les conventions de l'univers The Elder Scrolls et celles régissant les noms des personnages. Toute candidature doit être effectuée avant 23h59 (EDT) le mercredi 21 novembre 2012. Nous dévoilerons le nom gagnant le vendredi 30 novembre 2012.

    Informations relatives au gagnant et au prix

      Nous sélectionnerons au total un (1) gagnant. Le gagnant recevra un ensemble de prix d'une valeur totale approximative de 100 $ USD.

    L'ensemble de prix du gagnant comprend

      Le nom proposé apparaîtra dans le jeu. Ce sera le nom du PNJ Elfe noir de l'image conceptuelle, également mentionné dans l'histoire
      Une (1) image conceptuelle imprimée du PNJ Elfe noir (voir ci-dessus) The Elder Scrolls Online, signée par les concepteurs et scénaristes d'ESO
      Un (1) t-shirt The Elder Scrolls Online
      Un (1) poster The Elder Scrolls Online

Règlement du concours

Le concours "The Nameless Mage" ("Concours") est organisé et présenté par Bethesda Softworks LLC (ce qui inclut sa société mère ZeniMax Media Inc., et ses associés, dont ZeniMax Online Studios LLC et ZeniMax Europe Ltd. sans restriction), au 1370 Piccard Drive, Suite 120, Maryland 20850, États-Unis ("Organisateur") sur le site Internet officiel de Bethesda Softworks du jeu The Elder Scrolls Online, www.elderscrollsonline.com. Le concours est ouvert aux personnes de 18 ans et plus au moment de l'inscription. Les participants doivent être munis d'une pièce d'identité valide et résider (i) dans l'un des cinquante états des États-Unis (ou dans le district fédéral de Columbia à l'exclusion des territoires, des installations militaires et commonwealths) ; (ii) dans les pays membres de l'Union européenne ; ou (iii) en Australie ou en Nouvelle-Zélande. L'organisateur se réserve le droit de demander une preuve de l'âge du participant et de son admissibilité avant d'annoncer les vainqueurs. À l'exception de ce qui vient d'être expliqué, les données personnelles de chaque participant seront uniquement utilisées pour l'organisation de ce concours. Les employés de l'Organisateur, ainsi que la famille immédiate et/ou les membres du ménage de ces employés ne sont pas admissibles. CE CONCOURS EST NUL LÀ OÙ LA LOI L'INTERDIT. AUCUN ACHAT N'EST NÉCESSAIRE, CELA N'AUGMENTERA PAS VOS CHANCES DE GAGNER.

Pour participer, envoyez une (1) proposition de nom pour le PNJ Elfe noir décrit dans l'annonce ci-dessus ("Nom") via email à community@elderscrollsonline.com en stipulant "The Nameless Mage Contest" ("Concours Le mage sans nom") dans l'objet du message. Votre candidature doit inclure votre nom légal, une adresse postale valide et votre adresse email. Toute candidature doit être effectuée entre le mardi 13 novembre 2012 et le mercredi 21 novembre 2012 à 17:00 EST (22:00 BST ; 23:00 CEST) ("Période du concours"). Les candidatures envoyées après la Période du concours ne seront pas acceptées.

En prenant part au concours, chaque participant accepte la possibilité d'être contacté par l'Organisateur par téléphone, courrier ou email et s'il devient lauréat, l'Organisateur se réserve le droit de publier son nom, sa proposition et son pays sur son site Internet.

En soumettant leur candidature, les Participants garantissent que : (a) le nom proposé est une œuvre originale du participant ; (b) le nom proposé n'a jamais été soumis à un tiers ni publié ; (c) le nom proposé n'enfreint aucune loi concernant les droits d'auteur, les marques déposées, les droits au respect de la vie privée, la publicité, la propriété intellectuelle ou tout autre droit de la personne ou d'une entité ; (d) l'exploitation, l'utilisation, l'exposition du nom proposé via toute forme de média n'enfreindra pas les droits d'une tierce personne. Les Participants devront indemniser l'Organisateur et endosser la responsabilité pour toute revendication contraire aux déclarations spécifiées ici ou en violation de celles-ci.

En prenant part au concours, les Participants concèdent et transfèrent (comme exposé ci-dessous) tous leurs droits concernant le nom proposé à une échelle mondiale, de manière perpétuelle, irrévocable et libre de tous droits d'auteur, pour tout usage, y compris l'exposition, l'inclusion dans le jeu, la reproduction, la distribution, et tout autre moyen d'exploitation du nom proposé. Les Participants acceptent que l'Organisateur, ou un représentant de l'Organisateur, dès la création, devienne le propriétaire des droits, titres et intérêts du nom proposé de manière perpétuelle, libre de toute revendication de la part du Participant ou de toute autre personne et que toutes les œuvres seront considérées comme "œuvres de commande" par l'Organisateur ou son représentant. Les Participants n'auront aucun droit de propriété ou intérêt concernant le nom, et ne devront pas l'utiliser à des fins commerciales ou l'exploiter de quelque façon que ce soit.

En prenant part au concours, chaque Participant accepte : (i) le fait que l'Organisateur ait le droit d'utiliser le nom proposé du Participant dans le jeu The Elder Scrolls Online, ou ses dérivés, ainsi que dans tous les médias dans le cadre de la promotion, la publicité et la commercialisation effectuées pour et par l'Organisateur et en rapport avec ce concours ou toute autre promotion de l'Organisateur, selon son bon vouloir, sans avoir besoin d'en informer le Participant ou de lui verser une quelconque compensation ; (ii) le fait que l'Organisateur ne se trouve pas dans l'obligation (expresse ou implicite) d'utiliser le nom proposé de quelque manière que ce soit et que les Participants n'ont droit à aucun dédommagement ou autre exonération concernant l'utilisation ou la non-utilisation des noms proposés par l'Organisateur ; (iii) de se soumettre au Règlement du Concours ; (iv) que l'Organisateur, à sa seule discrétion, puisse éditer et modifier le nom proposé avant de le poster et/ou de l'inclure dans le jeu ; (v) la possibilité d'être contacté par l'Organisateur par email au sujet de ce concours ; (vi) que l'Organisateur a le droit d'utiliser le nom ou un nom proche de celui des participants dans tous les médias dans le cadre de la promotion, la publicité et la commercialisation effectuées en rapport avec ce concours ou d'autres promotions par l'Organisateur en tant qu'Organisateur ; et (vii) d'indemniser l'Organisateur et d'endosser la responsabilité pour toute revendication, demande, action en justice et tout jugement (y compris les frais d'avocat) découlant d'une quelconque violation des termes et conditions du Règlement du Concours de la part du Participant, y compris en ce qui concerne les déclarations et les garanties faites présentement. En prenant part au concours, chaque Participant accepte de signer et de faire parvenir à l'Organisateur les documents que celui-ci pourrait raisonnablement demander pour certifier les droits et les obligations garantis dans le Règlement du Concours.

Les noms proposés seront évalués par un jury composé d'au moins deux personnes (dont les noms peuvent être donnés sur demande), désignés par le Sponsor, et qui devront, à leur seule discrétion, sélectionner un (1) grand gagnant parmi les plus originaux, créatifs et respectant les conventions de l'univers The Elder Scrolls et celles régissant les noms des personnages. Le gagnant remportera l'ensemble de prix suivant : (i) le nom proposé retenu, ou une version éditée de ce nom, apparaîtra dans The Elder Scrolls Online ; (ii) une (1) image conceptuelle imprimée du PNJ Elfe noir, signée par au moins un des concepteurs et scénaristes de The Elder Scrolls Online ; (iii) un (1) t-shirt The Elder Scrolls Online ; et (iv) un (1) poster The Elder Scrolls Online. (Valeur au détail approximative : 100 $ USD.)

Le lauréat sera entièrement responsable de toute taxe applicable sur le prix. L'Organisateur se réserve le droit de disqualifier toute candidature ou tout candidat en cas de candidature perturbatrice ou frauduleuse.

Le grand gagnant sera sélectionné entre le 22 novembre 2012 et le 29 novembre 2012, et le nom gagnant sera révélé le vendredi 30 novembre 2012. Les participants reconnaissent que l'Organisateur n'a aucune obligation (financière ou autre) envers le gagnant, excepté celles citées dans le Règlement du Concours. La remise d'autres prix de valeur identique ou supérieure pourra être déterminée à la discrétion de l'Organisateur. Les gagnants reconnaissent que l'Organisateur est le seul à avoir le droit de régler toutes les questions et les différends découlant de ce concours et que toutes les décisions du Sponsor sont définitives et irrévocables. L'Organisateur se réserve le droit d'annuler, d'interrompre, de modifier ou de suspendre le concours au cas où il serait dans l'impossibilité d'organiser ce concours pour des raisons techniques (par exemple suite à un virus informatique, des dysfonctionnements logiciels ou matériels) ou des raisons légales, afin d'assurer le bon déroulement de la promotion. Ce concours est régi par le droit français et les parties acceptent de se soumettre à la compétence du Tribunal de Commerce de Paris.

TOUTES LES DÉCISIONS PRISES PAR L'ORGANISATEUR SONT FINALES. SI VOUS N'ACCEPTEZ PAS LES CONDITIONS D'UTILISATION DU PRÉSENT RÈGLEMENT, VEUILLEZ NE PAS PARTICIPER À CE CONCOURS.

Ce Règlement du Concours pourra être envoyé gratuitement à toute personne en faisant la demande écrite auprès de ZeniMax Europe Limited, situé à Grafton House, 2-3 Golden Square, Londres, W1F 9HR, Royaume-Uni ("ZeniMax Europe"). Les participants peuvent se faire rembourser les frais d'envoi de la demande d'obtention du Règlement du Concours sur la base du coût en vigueur d'une lettre économique.

Dans le cas où le participant est un citoyen français, ZeniMax Europe remboursera, sur demande écrite, les frais de connexion Internet payés lors de la soumission de sa candidature sur la base d'une connexion de 2 Mo et des tarifs pratiqués par le fournisseur d'accès Internet du participant. Toute demande de remboursement devra être envoyée à ZeniMax Europe à Grafton House, 2-3 Golden Square, Londres, W1F 9HR, Royaume-Uni au plus tard le 12 octobre 2012, avec les documents prouvant le montant des frais. Le remboursement des coûts de connexion Internet haut-débit (qui ne sont pas basés sur le temps de connexion) est exclu. Un seul remboursement est autorisé par participant.

Dans le cas où le participant est un citoyen français, et en accord avec la loi française n° 78-17 datant du 6 Janvier 1978, telle que modifiée, le participant est informé que le collecteur des données est ZeniMax Europe. Les participants ont le droit d'avoir accès à leurs données personnelles, ainsi que de les modifier ou les supprimer. Pour exercer ce droit, les participants doivent écrire à ZeniMax Europe à Grafton House, 2-3 Golden Square, Londres, W1F 9HR, Royaume-Uni.

Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Mercredi 7 novembre 2012
 
Regardez la vidéo « Une introduction au monde de The Elder Scrolls Online » !


Regardez notre première vidéo de The Elder Scrolls Online - une introduction au jeu de style documentaire, présenté par les membres de l'équipe de développement de The Elder Scrolls Online. Cette vidéo couvre les bases de l'ESO, y compris un premier aperçu du système de combat de style Elder Scrolls, d'immenses batailles PvP, de la technologie Megaserver, du contenu basé sur l’exploration, et bien plus encore. Maintenant, pour la première fois, vous aurez la chance de voir pourquoi nous croyons que The Elder Scrolls Online sera le prochain grand RPG en ligne.

Cette vidéo marque le début d’une série de vidéos et autres nouveaux contenus à paraître fréquemment sur ElderScrollsOnline.com Visitez donc régulièrement ce site pour de nouvelles infos !

Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Mercredi 31 octobre 2012
 
« Posez-nous vos questions» à propos d'ESO

La semaine prochaine marquera le début d’un nouveau rendez-vous autour de The Elder Scrolls Online, qui aura lieu tous les quinze jours : « Posez-nous vos questions ».

Toutes les deux semaines, nous publierons donc une nouvelle série de questions-réponses, dans laquelle des membres de l’équipe de développement de The Elder Scrolls Online répondront à vos questions concernant ESO. Chaque « Posez-nous vos questions » portera sur un thème précis, annoncé à l’avance, auquel vos questions devront se cantonner – et ce afin de nous assurer qu’elles ne dépasseront pas le cadre de ce que nous pouvons déjà révéler. Nous sommes bien conscients que tout le monde se pose beaucoup de questions à propos de ce que nous n’avons pas encore dévoilé, et nous aborderons ces sujets; mais nous vous serions reconnaissants de bien vouloir limiter vos questions au thème du « Posez-nous vos questions » en cours.

Notre première édition de « Posez-nous vos questions » aura pour sujet le Pacte de Cœurébène.  Aussi, si vous avez des questions sur sa direction artistique, sa conception, son histoire – ou quelque autre sujet en rapport avec le Pacte –  merci de suivre le lien vers notre page Facebook, ci-dessous, et de nous laisser un commentaire. Ou envoyez-nous votre question par courrier électronique à community@elderscrollsonline.com.  Nous choisirons une poignée de questions auxquelles répondre, lesquelles figureront dans la première édition de « Posez-nous vos questions », à paraître la semaine prochaine.

Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Mercredi 31 octobre 2012
 
Prêtez serment et jurez loyauté au Pacte de Cœurébène

La guerre menace. Longsanglot se tient prête.  Les fanaux d’alerte du Guet de Davon sont embrasés.  Prêtez serment et jurez loyauté au Pacte de Cœurébène grâce à ce nouveau et magnifique fond d’écran tiré d’une esquisse réalisée par l’équipe de The Elder Scrolls Online – ainsi que via ces quatre avatars pour Facebook et Twitter (représentant les blasons du Pacte de Cœurébène, des Argoniens, des Elfes Noirs et des Nordiques).

Facebook

Twitter

Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Mercredi 24 octobre 2012
 
Plongez au cœur du reportage couvrant l'avant-première de The Elder Scrolls Online

La semaine dernière, nous avons invité des membres de sites d'informations sur les MMOG, de sites de fans de The Elder Scrolls Online et de podcasts, ainsi que des communautés de jeux dans nos locaux de ZeniMax Online Studios à Baltimore pour qu'ils soient parmi les premiers à tester The Elder Scrolls Online. Nous avons rassemblé ci-dessous toutes les incroyables couvertures médiatiques de l'événement pour que vous puissiez en profiter.

En français

En anglais


Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Jeudi 18 octobre 2012
 
Tamriel, hier et aujourd'hui - Les lieux

Dans The Elder Scrolls Online, vous pourrez revisiter certains lieux connus, déjà rencontrés dans les précédents jeux de la saga The Elder Scrolls ;  notamment pour les provinces de Bordeciel et de Morrowind. Notre équipe s’est attachée à reproduire fidèlement un grand nombre de vos lieux favoris dans Tamriel (les plus observateurs trouveront ainsi de nombreux clins d’œil en explorant ESO). Aujourd’hui nous faisons donc se rencontrer passé et futur et ravivons vos souvenirs en revisitant de grands moments de l’histoire de Tamriel.
Comparons ainsi plusieurs lieux présents à la fois dans The Elder Scrolls Online et dans les précédents jeux de la série The Elder Scrolls.

 

La première image, provient de The Elder Scrolls V: Skyrim et montre les majestueuses boulaies de la Brèche. Au début du jeu, cette châtellenie du Sud-Est de Bordeciel est occupée par les Sombrages et fait partie des zones contestées lors de leur rébellion. C’est aussi là que se trouve la base de la Gorge du Monde et les 7?000 marches qui mènent au Haut-Hrothgar.

 

 
  Cette image montre les mêmes boulaies de la région de la Brèche telles qu’elles apparaissent dans The Elder Scrolls Online. A l’époque de ce dernier, la Brèche tient désormais lieu de frontière avec Cyrodiil, province capitale et champ de bataille principal de la guerre qui ravage Tamriel. 
C’est donc une région clé du territoire du Pacte de Cœurébène.
 
  Cette image représente la ville antique de Veandheaume, vue de loin dans The Elder Scrolls V: Skyrim. Dans ce dernier, Vendheaume est la demeure d’Ulfric Sombrage, Jarl d’Estemarche et chef de la rébellion des Sombrages.
 
  Dans The Elder Scrolls Online Vendheaume est la demeure de Jorunn le Roi-Scalde, chef du Pacte de Cœurébène. C’est une ville active et un centre marchand et militaire.
 
  Le Sud d’Estemarche, vu ici dans The Elder Scrolls V: Skyrim, est une terre de geysers volcaniques et de bassins d’eau très minéralisée. Quelques chasseurs, répartis dans des campements épars, ont fait de cette terre leur demeure mais elle reste largement inhabitée et paisible.
 
  Dans The Elder Scrolls Online, cette même région n’est habitée que par quelques colons endurants et des créatures redoutables, dont des géants. Ces rares habitants discutent parfois à voix basse d’une menace qui plane sur ce pays…
 
  Dans The Elder Scrolls V: Skyrim, Faillaise est une ville portuaire grouillant d’activité (image ci-dessus à gauche). Officiellement, elle est dirigée par le Jarl Laila Juste-Loi, mais elle est contrôlée en secret par Maven Roncenoir, qui entretient des liens avec la Guilde des Voleurs et la Confrérie Noire.
 
  Dans The Elder Scrolls Online, la situation de Faillaise à la frontière de Morrowind et de Cyrodiil en fait un haut-lieu. Elle propose un marché industrieux et un port qu’empruntent les passagers allant et venant au sein du territoire du Pacte de Cœurébène.
 
  Dans The Elder Scrolls III: Morrowind, cette province nichée dans le Nord-Est de Tamriel est frappée par des pluies de cendres volcaniques ininterrompues et de mystérieuses maladies. Jusqu’à ce qu’un héros se dresse pour apaiser le Mont Écarlate, et mette un terme aux maladies en vainquant Dagoth-Ur.
 
  Dans The Elder Scrolls Online, Morrowind est une terre de contrastes, entre régions volcaniques et régions de prairies vertes et luxuriantes. Elle accueille une flore aux allures étranges. Morrowind est au cœur du Pacte de Cœurébène et abrite de nombreuses villes et villages.
 
  Chorrol est une ville idyllique au cœur de Cyrodiil pendant les événements dépeints dans The Elder Scrolls IV: Oblivion. C’est un site parsemé de rochers près des hautes-terres coloviennes. De grands chênes projettent l’ombre de leurs feuillages sur ses rues. Un de ses plus fameux bâtiments est la chapelle de Stendarr (voir ci-dessus).
 
  Dans The Elder Scrolls Online, Chorrol est située au cœur de Cyrodiil, une province déchirée par la guerre. Encerclée par des factions en guerre, ses rues sont patrouillées par des soldats appartenant à l’une des trois alliances. Les soldats et les bannières qu’ils arborent changent aussi souvent que les fortunes de la guerre. Au cœur du village se dresse la glorieuse chapelle de Stendarr, témoignage du savoir-faire architectural de l’Empire.
 

Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Jeudi 18 octobre 2012
 
À venir dans le passé de The Elder Scrolls

Le rôle principal de Lawrence Schick, responsable du background du jeu, est de créer l’histoire et les légendes de The Elder Scrolls Online puis de leur donner vie. Dans notre premier article d’une longue série dédiée aux coulisses du développement, Lawrence partage avec nous un peu de son expérience dans ce rôle, en abordant en particulier son sentiment vis à vis de l’écriture d’une nouvelle histoire dans la deuxième Ère et pourquoi nous avons choisi cette période comme cadre de jeu. Il explique aussi comment il intègre son travail au sein de la saga existante de Tamriel et discute de l’étroite collaboration entre ZeniMax Online Studios et l’équipe de Bethesda Game Studios, dont le but est d’assurer la continuité entre l’histoire d’ESO et celle de la série The Elder Scrolls.

Je suis rédacteur pour ESO ainsi que responsable du background. Charge à moi donc de faire en sorte que The Elder Scrolls Online mérite bien son nom. Je suis certain que vous savez déjà que le monde de The Elder Scrolls possède une histoire riche, étoffée par les nombreux créateurs de talent qui ont sévi chez Bethesda Game Studios durant les 20 dernières années. ESO se doit de fait d’honorer et respecter cet héritage tout en s’en servant de base pour construire son propre récit.

ESO n’est pas la suite de The Elder Scrolls V: Skyrim ni d’aucun autre jeu solo de cette série. En fait, il se déroule presque un millénaire avant les évènements de Skyrim. Pourquoi un tel choix, me demanderez-vous ?

Je suis rédacteur pour ESO ainsi que responsable du background. Charge à moi donc de faire en sorte que The Elder Scrolls Online mérite bien son nom. Je suis certain que vous savez déjà que le monde de The Elder Scrolls possède une histoire riche, étoffée par les nombreux créateurs de talent qui ont sévi chez Bethesda Game Studios durant les 20 dernières années. ESO se doit de fait d’honorer et respecter cet héritage tout en s’en servant de base pour construire son propre récit.

ESO n’est pas la suite de The Elder Scrolls V: Skyrim ni d’aucun autre jeu solo de cette série. En fait, il se déroule presque un millénaire avant les évènements de Skyrim. Pourquoi un tel choix, me demanderez-vous ?

Tout d’abord, pour éviter de marcher sur les plates-bandes de Bethesda Game Studios. L’équipe de Bethesda Game Studios a besoin d’avoir les coudées franches pour finir le travail époustouflant qu’elle a accompli sur la série de jeux solos, sans que la chronologie d’ESO ne vienne lui mettre des bâtons dans les roues. En plaçant notre jeu dans un passé lointain, nous évitons ainsi de créer des contraintes affectant les futurs titres de Bethesda Game Studios.

Plus important encore : ESO est un jeu multijoueur ; et de notre point de vue, ce type de jeu où de nombreux héros se baladent à droite à gauche pour accomplir des actions héroïques s’accommode forcément mieux d’une période de tumulte. En temps de paix et de stabilité, les héros sont surtout des fauteurs de troubles. Mais en période de guerre, la population a besoin de leur aide et s’estime heureuse de leur présence.

Donc pour notre cadre de jeu, nous avions besoin de choisir une période de troubles pendant la longue histoire de The Elder Scrolls ; mais qui ne soit pas trop ancienne, de façon à disposer des cultures emblématiques de Tamriel que tout le monde connaît et apprécie grâce à la série des jeux solo. Étant donné ces critères, une période s’est imposée à nous comme une évidence : l’Interrègne, cette période de la deuxième Ère de The Elder Scrolls, située entre la chute de l’Empire de Reman et l’avènement de Tiber Septim et du troisième Empire.

L’Interrègne est parfait : les neuf provinces classiques de l’Empire sont présentes, telles qu’elles ont été instituées sous Reman, et les cultures de leurs habitants ont assez évolué pour devenir celles avec lesquelles nous sommes familiers. Cependant il existe entre le second et le troisième Empire une vacance du pouvoir central, où chaque peuple est libre de choisir sa destinée. Les « Empereurs » qui siègent sur le Trône de Rubis n’ont aucun pouvoir au-delà des frontières de la province centrale de Cyrodiil et souvent même pas en dehors des murs de la Cité impériale. La plupart d’entre eux règnent si brièvement que leur nom n’est même pas consigné dans les chroniques historiques.

Les autres institutions familières que nous souhaitions montrer sont elles aussi présentes pendant cette période : la Guilde des Mages et la Guilde des Guerriers sont toutes deux fondées dès le début de la deuxième Ère, la Confrérie Noire apparaît à peu près au même moment et les Guildes des Voleurs régionales commencent juste à se fédérer. Les dieux vivants du Tribunal règnent sur les Elfes noirs de Morrowind, les royaumes Khajiits se sont unis pour former Elsweyr et le premier Royaume Aldmeri est formé, au cours d’une des rares périodes de l’histoire où les Hauts-Elfes ont ouvert leurs frontières.

Notre tâche est donc de récréer Tamriel telle qu’elle existait en 2E 583 en respectant tout ce qui en a déjà été dit dans la série The Elder Scrolls, mais en vous montrant les cultures et les institutions de ce monde alors qu’elles étaient encore jeunes et mal ajustées. Nous vous montrerons aussi des parties de Tamriel qui n’ont encore jamais été représentées, en vous faisant rencontrer des personnages et explorer des lieux qui n’avaient été jusqu’alors que mentionnés.

Comment accomplir tout ceci en avec la garantie de faire un bon travail ? Avant toute chose, en nous assurant la collaboration des créateurs du background originel de la série chez Bethesda Game Studios. Todd Howard et son équipe ont été géniaux, généreux et disponibles pour répondre aux nombreuses questions que j’ai eues à leur poser. J’ai pu lire leurs documents de développement internes, ce qui m’a permis d’appréhender comment ils envisagent Tamriel au-delà des jeux publiés.

En outre, et c’est un point tout aussi important, nous traitons l’histoire de Tamriel comme si elle était aussi consistante et réelle que celle de la Terre. Or, si j’ai certes travaillé sur pas mal de jeux fantastiques, je possède une expérience encore plus grande des cadres historiques. Dès lors, je n’ai eu qu’à mettre en pratique mes années d’expérience en matière de recherches historiques pour comprendre l’histoire et les cultures de Tamriel. Mon intérêt prononcé pour la véritable histoire me permet d’aider notre équipe à remplir les trous dans celle de Tamriel avec des personnages et des événements qui sonnent juste dans les deux mondes.

Ici, chez ZeniMax Online, je travaille en étroite relation avec les équipes responsables du contenu sur les personnages, l’histoire et les dialogues pour garantir la cohérence avec le monde et l’ambiance de The Elder Scrolls, et pour aider à inventer de nouveaux éléments qui cadrent correctement avec les anciens. Nous avons des réunions quotidiennes avec les groupes de concepteurs responsables de la direction artistiques des environnements, des cultures et des créatures de Tamriel ; ainsi qu’avec l’équipe audio à propos des accents régionaux, des dialectes et de la prononciation pour tous les dialogues doublés du jeu.

Et je n’ai même pas encore abordé la bibliothèque du savoir de The Elder Scrolls – mais je crois que je vais garder ça pour une autre occasion !

Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Mardi 16 octobre 2012
 
Parcourez l'histoire de The Elder Scrolls Online

Nous avons récemment rendu disponible sur notre site des informations qui vous permettront de vous rafraîchir la mémoire sur l’histoire et les événements ayant lieu dans The Elder Scrolls Online, avec une page dédiée à cet effet.

Lisez ci-dessous le guide du jeu sur l'histoire principale qui plante le décor de la saga à laquelle votre héros prendra part prochainement dans The Elder Scrolls Online. En la consultant, vous en saurez plus sur les évènements qui vous attendent à la sortie du jeu. Quelle légende écrira votre héros en ces temps ravagés par la guerre ?

L'Histoire

Des choses étranges se produisent dans Tamriel. Les morts s'agitent dans leurs tombeaux. Des zombies et des créatures plus sinistres encore se rassemblent aux quatre coins du territoire, à chaque fois plus nombreux. Les hivers sont de plus en plus rudes et les récoltes pourrissent sur pied. Les êtres mystiques souffrent de cauchemars et de visions funestes.

Ces évènements commencèrent avec l'Éruption, en 2E 578, il y a quatre ans de cela. Une explosion ésotérique dans la Cité impériale produisit une série d'ondes de chocs jusqu'aux confins de Nirn. Des mages moururent ou sombrèrent dans la folie. Des cataclysmes et des catastrophes climatiques frappèrent l'intégralité des provinces de Tamriel. La Montagne Rouge s'embrasa et trembla en Morrowind, des tremblements de terre secouèrent Bordeciel et d'énormes tempêtes ravagèrent les côtes d'Elsweyr et de Val-Boisé. La constellation du Serpent réapparut dans les cieux, atteignant une taille si gigantesque qu'elle menaçait d'éclipser tous les autres signes astrologiques.

À l'insu de presque tous, Nirn s'est déraciné du limon du multivers, car le royaume mortel est attiré de plus en plus vers Havreglace, le néfaste royaume d'Oblivion ou règne le prince daedrique de la domination et de l'esclavage, Molag Bal. La Coalescence, un processus où les deux mondes fusionnent lentement pour ne devenir qu'un, met en péril tous les peuples de Tamriel.

Des éruptions de ténèbres sont apparues sur Nirn et s'y étendent, permettant de passer directement de Tamriel à Havreglace. Nirn est attiré vers Havreglace par les Ancres noires, de puissants objets magiques incrustés à la surface de Tamriel. Les barrières entre les deux mondes s'effritent à chaque nouvelle mort dans Tamriel. La guerre qui éclate sur tout le continent accélère donc le processus de la Coalescence et le plan néfaste du prince daedrique est sur le point de se réaliser.

La Cité impériale et le trône de Tamriel sont maintenant entre les mains des suivants de Molag Bal. La nécromancie est devenue légale au sein de l'Empire, et l'Université des Arcanes, qui abritait autrefois la Guilde des Mages, a été cédée aux nécromanciens du Culte du Ver.

L'Alliance de Daguefilante est ébranlée par des soulèvements de mort-vivants. Victimes d'une invasion, Val-Boisé et Elsweyr ont formé une alliance avec Couchant, tandis qu'à l'Est et au Nord un pacte incertain vient d'être conclu entre le Marais Noir, Morrowind et Bordeciel. Les trois alliances ont pris les armes contre l'Empire et s'affrontent entre elles pour tenter de s'emparer de la Cité impériale et la Tour d'Or Blanc.

 
 


Lundi 15 octobre 2012
 
Bienvenue dans la communauté officielle de The Elder Scrolls Online

En mai dernier, nous avons révélé The Elder Scrolls Online au monde entier. Depuis, nous avons ouvert nos comptes officiels sur Facebook et Twitter et assisté à une avalanche de messages d’encouragement de la part de fans enthousiastes du monde entier. Aujourd’hui, nous franchissons une nouvelle étape dans notre voyage : nous sommes ravis de fêter la réouverture TheElderScrollsOnline.com avec vous !

Retraçons donc dès à présent le chemin accompli par l’équipe The Elder Scrolls Online et abordons ce à quoi vous pouvez vous attendre dans les mois à venir.

Ces dernières années, l’équipe de ZeniMax Online Studios les a passées à travailler sur The Elder Scrolls Online. Étant donné que nous sommes avant tout des joueurs et des fans de la première heure de The Elder Scrolls, notre but premier est d’élaborer une expérience de jeu amusante et immersive dans l’univers de cette saga. Le résultat est un MMORPG qui doit pouvoir être apprécié et paraître familier aussi bien aux fans de The Elder Scrolls qu’aux nouveaux venus. Nous sommes vraiment impatients de vous révéler tout ce qui vous attend dans The Elder Scrolls Online dans les mois à venir ; alors pourquoi ne pas commencer dès maintenant.

À partir d’aujourd’hui, ElderScrollsOnline.com sera l’endroit où trouver les nouvelles et les annonces les plus récentes, ainsi que tout le contenu produit par l’équipe et la communauté The Elder Scrolls Online : articles rédigés par l’équipe, entretiens avec les développeurs, révélations sur le contenu du jeu et bien plus encore. Et ce n’est que le début : le site s’étoffera au fil des mois, avec entre autres nos forums officiels.

Que vous suiviez l’évolution de The Elder Scrolls Online depuis un moment ou que vous nous rejoigniez aujourd’hui pour la première fois, nous tenons à vous souhaiter la bienvenue à tous. Merci, de la part de toute l’équipe, de faire route à nos côtés pendant notre fantastique voyage nous menant à la sortie de The Elder Scrolls Online !

Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.

 
 


Source

free counters

bandedehoufs

bandedehoufs

bandedehoufs

bandedehoufs

bandedehoufs

bandedehoufs

Site & Theme created by Zazoou