teamspeak server Hosting by TeamSpeak3.com

2017























2016
































2015































2014





























2013

























2012


















2011











2010






































































































Mardi 20 septembre 2016
 
Upcoming Large Update - The Blazing Fire

The Korean version of Bless Online is going to be receiving a huge update early next month on October 5th. The new expansion like Blazing Fire update will introduce a lot of new content such as the new Mystic Job, higher level cap, new areas, new dungeons, rune system, and more. If you're interested in watching the latest trailer, you can do so at Bless Source. I've also posted a short video preview of the new daily free flying mount from the recent events before it expires.

bless-exp-poster



 
 


Vendredi 2 septembre 2016
 
Enhancement system rework (Translation)

Bless-screenshot-1.jpg

Rune system

As we’ve informed through ‘From B’, we have plans to provide new experience for players by updating equipments and contents every 3 months after the big update.

However, if we continue to update the current equip enhancement system with such time cycle, you will feel the equipments you’ve invested will lose their value way too quickly. Therefore we’ve decided that the biggest problem with current enhancement system is the fact of being unable to fix the main issue of inconvenience players are feeling.

To fix this problem,
after the big update that has been planned, current equipments’ ‘attribute change’ and ‘potential awakening’ system will be removed. Instead, the Rune system will take place.

Different from current system where you target the equipment itself to be enhanced,
you can now increase your character’s ability by setting rune on your equipment’s groove.
Rune can be developed through enhancement, and will wield stronger ability as the rank of the rune or enhancement level is higher.

You are able to remove the rune from the equipment and attach it to another equipment. So you could continue to use the rune that you’ve invested in.

Combination of rune based on stats

The type of stats where you can set rune differs into 2 types: Offense and Defence.
And the type of runes that you can attach for each type differs as well.

You can specialize your character’s ability in various ways throughout using the combination of rune that has limited slot.

Obtaining rune and enhancement

We see the rune along with the current equipments, as an important method for enhancing character’s ability throughout the investment. Therefore the way of obtaining runes will be through various routes including PvE and PvP, so that players can have easy access to it.

Maintaining the value of current equipments

The most important thing from the enhancement system update was to keep the value of the current equipments players have as much as possible after the new equipment system.4

To solve this problem,
in other words, to revive the value of synis that player already owns and to enable players to reinvest the amount of investment they’ve made on current equipments, we’ve decided to create ‘Synis store (temporary name)’ in upcoming updates.

By using the synis that can be obtained from potential extraction system which will be maintained even after the update, players will be able to obtain the currency needed for runes along with the new enhancement system. Also, the amount of synis that gets extracted increases more depending on the potential level of the equipment rather than the rank of the equipment (such as tempest and abyss).

We expect that there will be many changes to the gameplay through this update.
We are at the phase where we listen to players’ feedbacks and polishing the detailed plans.
We will do our best for the players to enjoy the new system without much inconvenience after the update is done.

Thank you.

 
 


Jeudi 25 août 2016
 
The Capital of the Aqua Elves

Bless-screenshot-1.jpg

After the fall of the Kingdom of the Elves, many exiles relocated to the southern part of the continent. There, they began to call themselves the Aqua Elves. Their land is located on an island, separated from the continent by a wide strait. The main objective of this nation to create a society based on the principles of free thought and progress. The Aqua Elves entered into an alliance of southern peoples which is known as The Union. Here, no one prevents them from living freely and thinking how they want.

Their capital city is El Lano which is the biggest one under Union’s Banner. The city is divided into two regions, one for the lower and another one for the upper-class elves.

Your journey starts as lower-class elf in the Shadow Square right below El Lano.

Bless 2016-08-25 03-04-19-298

Once you have proved yourself worthy you can finally enter El Lano.

Bless 2016-08-25 03-10-31-314

 
 


Lundi 8 août 2016
 
Original Soundtrack of Bless Online

Bless-screenshot-1.jpg

Composed by the legendary Hans Zimmer, the Original Soundtrack of Bless Online comes with 13 masterpieces that can be downloaded for free. How important are good soundtracks for you in videogames? Download and listen to the full soundtrack here:

Main Theme – Embers in the Storm

Into the New World

Against the Fate

Dawn of the Empire

Dune Warriors

Eternal Flame

Forest of Legends

The Sea of Sadness

The Sun will rise

The Vow of Silence

Tree of Life

Bon Voyage

We shall overcome

Full Download
BLESS_Soundtrack

 
 


Lundi 8 août 2016
 
Bless en Occident - Des serveurs de test et un vrai client de jeu

Bless-screenshot-1.jpg

Depuis quelques semaines, la version occidentale de Bless se fait discrète (du fait de la fusion entre Aeria et Gamigo) mais la localisation progresse. Les échanges avec la Corée s'intensifient et un planning de lancement précis devrait être arrêté dans la foulée de la gamescom.

En avril dernier, Aeria Games annonçait avoir acquis les droits d'exploitation de Bless en Occident et s'attelait donc à la localisation du MMO de Neowiz. On sait qu'elle prendra du temps et pour faire patienter les joueurs, l'éditeur rend compte ponctuellement de la progression du projet au travers de lettres ouvertes.
Dans la dernière en date, on retient notamment que l'éditeur peaufine actuellement le planning de lancement de la version occidentale du MMO.

On l'a noté, Aeria Games et Gamigo ont récemment fusionné leurs activités et l'opération a obligé le nouveau groupe à revoir son organisation interne -- expliquant le silence du studio ces dernières semaines. Pour autant, le nouveau directeur des opérations du groupe s'est récemment rendu en Corée pour rencontrer les équipes de développement de Bless, qui à leur tour feront le voyage en Allemagne à l'occasion de la gamescom. Des rencontres qu'on nous dit « fructueuses » et qui permettront d'arrêter un planning de lancement précis -- on attend donc des précisions après le salon allemand qui se tient la semaine prochaine.

On note tout autant que dorénavant, une version de test de ce qui vocation à devenir la version occidentale de Bless est maintenant jouable dans les locaux d'Aeria Games (les équipes de localisation n'ont donc plus à jouer sur la version coréenne du MMO). De quoi mieux appréhender les éventuelles évolutions à opérer au regard de la version originale du MMO. À commencer par le développement d'un vrai client de jeu : la version coréenne de Bless se lance en effet depuis le site officiel (depuis un navigateur web). Une formule pertinente en Asie où l'on joue beaucoup dans les cybercafés, mais peu courante en Occident. La version occidentale de Bless aura donc un client de jeu à télécharger et qui servira de lanceur.

Si les équipes d'Aeria Games ne sont pas prolixes (cette lettre vise manifestement surtout à faire patienter les joueurs), on en retiendra néanmoins que davantage de précisions devraient être dévoilées dans la foulée de la gamescom.

 
 


Lundi 11 juillet 2016
 
Nouvelle classe, nouvelles zones et consolidation de serveurs pour Bless

Bless-screenshot-1.jpg

La version sud-coréenne de Bless esquisse sa prochaine mise à jour majeure. Au programme, une nouvelle classe jouable, la mystic, qui puise dans ses propres points de vie pour restaurer la jauge de mana lui permettant de prodiguer des soins.

En attendant une version occidentale l'année prochaine et une version russe qui se prépare à accueillir les joueurs (l'éditeur local, 101XP, vient de mettre en vente les packs de de fondateurs donnant accès à la bêta), Bless est jouable en Corée du Sud depuis le début de l'année et s'enrichit régulièrement de nouveaux contenus. Et alors que le studio NEOWIZ prépare la prochaine mise à jour majeure de son MMO, le portail coréen Inven en esquisse le contenu.

En point d'orgue de cette nouvelle mise à jour, Bless accueillera prochainement une nouvelle classe jouable, la Mystic. Peu de détails sont communiqués sur son gameplay, mais elle se classe parmi les classes de soutien, capable à la fois de soigner ses alliés et d'infliger des débuffs et dégâts progressifs à ses adversaires, que ce soit au travers de compétences ciblant un personnage unique ou des zones entières.

L'enjeu de gameplay de la classe tient surtout au délicat équilibre entre points de vie et points de mana : la Mystic consume ses points de vie (à hauteur de 10% de sa jauge chaque seconde) pour restaurer ses points de mana (à hauteur de 20% par seconde). Plus concrètement, la Mystic devra donc sacrifier des points de vie pour alimenter sa jauge de mana, lui permettant de prodiguer des soins à ses alliés, tout en se maintenant en vie. On imagine que les mystics auront forts à faire au sein d'un groupe -- et la mécanique de jeu permet surtout d'intégrer un soigneur pur au gameplay, sans pour autant en faire une réserve de points de vie illimitée ou presque pour l'ensemble de ses compagnons d'arme.

Si l'ajout de nouvelle classe devrait inciter les joueurs à créer de nouveaux personnages et donc à repeupler les zones de départ, la mise à jour promet aussi de nouvelles régions à explorer (des contrées désertiques et des montagnes arides percées de mines), abritant notamment un nouveau donjon de haut niveau. Baptisé le Tombeau du roi guerrier, le donjon s'adresse à des groupes de cinq ou dix personnages de haut niveau, selon le niveau de difficulté.

Par ailleurs, pour faciliter la formation de groupes et les interactions entre joueurs, la prochaine mise à jour intègre des fonctionnalités dites de « consolidation de serveurs ». Concrètement, les outils communautaires (comme l'hôtel des ventes) seront dorénavant inter-serveurs de sorte que tous les joueurs puissent interagir ensemble, même indirectement, peu importe leur serveur d'origine.

À cette heure, on ignore encore quand la mise à jour sera déployée en Corée (le studio Neowiz y travaille encore et les compétences de la Mystic, par exemple, peuvent encore évoluer), mais gageons qu'elle sera déployée dans les prochaines semaines, en attendant de la voir débarquer aussi en Occident l'année prochaine.

 
 


Jeudi 9 juin 2016
 
Bless en version russe - En free-to-play et en bêta cet automne

Bless-screenshot-1.jpg

Après la version coréenne et avant la version occidentale, Bless s'annonce en version russe qui se dévoilera en bêta dès cet automne. On note aussi que la version russe sera derechef distribuée en free-to-play.

En bref. Lancé en Corée en début d'année, on sait que Bless sera aussi distribué en Occident sur les serveurs d'Aeria Games en vue d'une sortie prévue l'année prochaine. Mais parallèlement, le MMORPG du studio Neowiz s'annonce également en version russe, exploitée cette fois par le groupe local 101XP et cette nouvelle version localisée se dévoile tout juste sur un site officiel.

Au-delà du fait que le titre continue de s'exporter (l'indicateur d'une exploitation relativement pérenne au moins à moyen terme), on note aussi dans la FAQ officielle que les premières phases de tests de cette version russe sont prévues dès « cet automne » -- avis aux impatients qui ne voudraient pas attendre la version occidentale. Et si l'on sait qu'à l'heure actuelle, le modèle économique du MMORGP en Occident n'est pas encore définitivement arrêté, on note aussi qu'en Russie, Bless sera distribué en free-to-play -- de quoi influencer les choix occidentaux ?



 
 


Lundi 30 mai 2016
 
Aeria 'espère lancer Bless l'année prochaine' en Occident

Bless-screenshot-1.jpg

Aeria Games annonçait récemment avoir acquis les droits d'exploitation occidentaux de Bless. Si l'équipe de localisation est formée et que 20% du jeu est déjà traduit, le MMO ne sera pas lancé en Occident avant l'année prochaine.

En bref. Le mois dernier, le studio Aeria Games annonçait avoir acquis les droits d'exploitation occidentaux de Bless, le MMORPG coréen de Neowiz Games, avec l'ambition de distribuer le titre en versions anglaise, mais aussi allemande et française. À cette heure, le projet de localisation débute manifestement à peine et l'éditeur n'annonce encore aucune date de lancement officiel. Et dans le cadre d'un portrait consacré à Aeria Games, publié dans les colonnes de VentureBeat et abordant quelques-uns des grands projets du studio, on note que l'éditeur berlinois « espère lancer Bless en Occident d'ici l'année prochaine ».

Il faudra donc manifestement attendre 2017 pour découvrir la version occidentale définitive du MMO d'action, mais sans doute peut-on raisonnablement attendre les premières phases tests (alpha ou bêta) au cours des mois à venir. Pour mémoire, on notait récemment que les équipes d'Aeria dédiées à Bless sont maintenant constituées et en ordre de marche, et que déjà 20% des « 1,2 millions de lignes de dialogues » que compte le jeu sont traduites dans un anglais brut (en attendant de peaufiner cette traduction anglaise, puis de s'atteler aux autres langues). On comprend donc qu'il faudra se montrer patient mais que la localisation progresse.

Merci à Ametessla pour avoir partagé cette information sur nos forums !

 
 


Vendredi 20 mai 2016
 
État des lieux et nouvel AMA pour Bless Online

Bless-screenshot-1.jpg

Environ un mois après avoir annoncé l'acquisition des droits occidentaux de Bless Online, Aeria Games précise sa méthode de travail quant à la localisation et annonce un nouvel Ask Me Anything pour répondre aux questions des joueurs.

Il y a peu, Aeria Games annonçait l'acquisition des droits d'exploitation occidentaux de Bless Online, le MMO du studio Neowiz. Suite à cette annonce, beaucoup de questions et d'inquiétudes étaient soulevées de la part des joueurs, et un premier AMA (pour Ask Me Anything , ou demandez-moi tout ce que vous voulez) a été organisé sur Reddit au cours duquel Christian "ChrizzzB" Baur, en charge du projet chez Aeria, apportait quelques réponses plutôt vagues. La communauté n'a pas pour autant totalement appréciée les réponses, jugées assez peu satisfaisantes.

Depuis lors, un long moment de silence de la part de l'équipe d'Aeria Games s'est écoulé (29 jours exactement) avant que ChrizzzB ne refasse surface sur le forum du site communautaire Bless-Source puis sur Twitter. Et le chargé de projets a deux annonces à formuler concernant la version occidentale de Bless.

Tout d'abord, sur le forum de Bless-Source, Christian Baur décrit la méthode mise en place depuis quelques semaines (en termes de gestion de projet), et surtout quelle la suite sera donnée maintenant que l'équipe est constituée. L'arrivée de nouveaux membres dans l'équipe du projet devrait permettre de progresser plus rapidement et plus efficacement dans la localisation du jeu. En effet, Nyme (d'origine coréenne) a été recrutée en tant que Project Manager, Shubnig lui en tant que QA Manager. S'ajoutent à cela six personnes en charge de la localisation et de la traduction du jeu depuis le coréen vers l'anglais (20% du contenu serait déjà traduit).

Christian Baur évoque aussi sa prise de contact avec les développeurs coréens concernant le système de combat (qui devrait être amélioré tant en affinant le système de ciblage des combats à distance et de combat actif au corps à corps, mais aussi grâce à des serveurs plus réactifs), concernant la boutique du jeu (qui ne devrait pas connaitre de changement majeur au regard de la version coréenne), l'infrastructure nécessaire pour le jeu (passant par la création d'un serveur de test) et les changements prévus pour la version occidentale (notamment pour que le jeu atteigne une certaine classification d'âge).

D'un autre côté, sur Twitter, Christian Baur publiait hier sur un tweet concernant le prochain AMA : il dit que l'équipe, avec les informations récoltées depuis le dernier échange avec la communauté, se prépare au prochain AMA, dont on ignore encore la date mais qui devrait manifestement se tenir à nouveau sur Reddit. Nous suivrons quoiqu'il en soit cet événement avec attention.

 
 


Mardi 19 avril 2016
 
Bless s'annonce en version occidentale, sur les serveurs d'Aeria Games

Bless-screenshot-1.jpg

Si l'on savait de longue date que Bless était promis à une exploitation occidentale, on ignorait quel studio s'y attellerait. Aujourd'hui, le studio Neowiz annonce avoir signé avec l'exploitation Aeria Games.

Après sept ans de développement et plusieurs refontes, Bless était officiellement lancé en Corée du Sud en début d'année et, de longue date, on savait que le studio Neowiz entendait aussi distribuer son MMORPG en Occident. Ainsi, depuis plusieurs mois, le studio coréen se disait en discussion avec plusieurs partenaires -- on a un temps évoqué Daum avant que le géant coréen ne préfère se consacrer exclusivement à l'exploitation de Black Desert Online, puis un mystérieux « exploitant russe » susceptible de lancer Bless en Occident et dans les pays de l'est.

On apprend finalement aujourd'hui très officiellement que le partenaire choisi par Neowiz n'est autre qu'Aeria Games. L'accord de partenariat a été signé hier en Corée et est rapporté par ThisIsGame.

Si peu de détails concrets sont communiqués à cette heure (notamment quant au planning de lancement en Occident), le duo indique néanmoins s'atteler derechef à la localisation de Bless -- qui pourrait être relativement rapide puisque le MMO est conçu dès l'origine pour être exporté.

On sera tout autant curieux de découvrir le modèle économique du MMO retenu pour l'Occident. On sait Aeria Games spécialisé dans l'exploitation de jeux free-to-play financé par des boutiques d'objets, mais au regard du récent succès commercial de Black Desert en Occident, le groupe pourrait être tenté d'expérimenter à son tour un modèle buy-to-play, par exemple (reposant sur la vente de boîtes de jeu en plus d'une boutique cosmétique, mais sans abonnement).

On retiendra quoiqu'il en soit que les joueurs occidentaux pourront prochainement découvrir les originalités de Bless en version localisée, que ce soit son contenu PvE (ses lignes de quêtes, ses world bosses et autres raids et donjons) mais aussi et surtout ses affrontements PvP entre guildes (politiques et militaires) au sein d'une même faction pour désigner le souverain qui mènera les siens au combat contre la faction adversaire.

Merci à Atsuhiko pour avoir partagé cette info sur nos forums !

 
 


Jeudi 3 mars 2016
 
Bless fusionne certains de ses serveurs pour mieux préparer son gameplay « RxR »

Bless-screenshot-1.jpg

Lancé fin janvier dernier en Corée sur seize serveurs, Bless fait l'objet d'une « consolidation » pour réunir l'ensemble des joueurs sur dix serveurs. De quoi préparer les mises à jour à venir débloquant les systèmes de guerres de guildes et de factions.

Fin janvier dernier en Corée du Sud, le studio NEOWIZ lançait Bless en bêta ouverte, son nouveau MMORPG d'envergure, sur quelque seize serveurs ouverts progressivement au gré des tests.
Aujourd'hui, le développeur organise une « consolidation » de ses serveurs : sur les seize serveurs initiaux, cinq sont maintenus en l'état et les onze restants sont fusionnés pour former cinq nouveaux serveurs « consolidés » (pour un total de dix serveurs ouverts, donc).

Faut-il y voir une désaffection des joueurs coréens pour le MMO ? Pas selon le développeur qui explique cette fusion par une gestion normale des serveurs : une fois l'engouement des premiers jours passés, le temps de jeu des joueurs se normalisent et moins de serveurs sont nécessaires pour absorber la charge -- et on constate en effet que les principaux serveurs de Bless affichent toujours une population « haute ».

Selon Neowiz, après une première mise à jour majeure le mois dernier plutôt destinée aux joueurs férus de PvE (à base de donjons et de world bosses), cette « consolidation de serveurs » viserait surtout à préparer les prochaines mises à jour PvP du MMO, devant débloquer certaines de ses composantes « RxR » du jeu -- cette mécanique de jeu permettant aux joueurs d'une même faction de s'affronter (militairement, politiquement ou économiquement) pour déterminer qui en prendra la tête, avant de se lancer à l'assaut de la faction adverse dans une vaste zone frontière. La consolidation devrait garantir un nombre élevé de joueurs sur tous les serveurs et donc assurer des affrontements réguliers entre guildes, puis entre factions.

Pour mémoire, outre la version coréenne de Bless, le MMO fait d'ores et déjà l'objet d'une adaptation en Chine et à Taiwan. Des versions russes et occidentales sont également promises (et font manifestement l'objet de négociations avec divers candidats) mais à cette heure, aucun éditeur local n'a encore été officiellement dévoilé.

 
 


Vendredi 5 février 2016
 
Bless lâche ses premiers world boss en zones PvE et PvP

Bless-screenshot-1.jpg

Lancé en bêta ouverte le 27 janvier dernier en Corée, Bless accueille aujourd'hui sa première mise à jour de contenu. Elle ouvre un nouveau donjon et lâche surtout trois world boss, dont un en zone contestée (PvP).

On le sait, Bless donnait le coup d'envoi de sa bêta ouverte le 27 janvier dernier en Corée et pour l'instant, les joueurs semblent plutôt répondre présents. Pour accompagner cet engouement et rassasier les joueurs les plus voraces en contenus, le studio NEOWIZ déploie aujourd'hui 5 février la première mise à jour de contenu de haut niveau du MMO et lâche ainsi trois nouveaux world bosses dans l'univers de jeu.

Les joueurs de l'Union (l'une des deux factions de Bless) pourront ainsi croiser Clay Meolra, sorte de gigantesque golem de pierre, quand ceux de la république d'Heiron (l'autre faction du MMO) pourront croiser la route de Bro Arcadia, une imposante entité magique.

Tous les joueurs ayant participé à l'affrontement ont vocation à être (modestement) récompensés même s'ils échouent à vaincre le boss, alors que venir à bout du monstre assure des récompenses de haut niveau (objets violets).

Clay Meolra
Clay Meolra

Bro Arcadia
Bro Arcadia

Mais le world boss le plus notable est sans doute Cua Tran, une wyverne imposante ayant la particularité de s'être réfugiée dans la Wyvrn Valley, une zone contestée accessible au partisans des deux factions. Plus concrètement, les joueurs traquant Cua Tran devront réussir à la vaincre, mais l'assaut pourra être perturbé par les joueurs de la faction adverse.

Les deux factions pourront tenter de collaborer (pour les récompenses) ou de s'affronter (afin de marquer des points en PvP), mais en gardant à l'esprit que vaincre le boss équivaut aussi à remporter une victoire sur les joueurs adverses (pour mémoire, vaincre un boss dans Bless est aussi un moyen, pour les guildes, de gagner en influence sur une région afin d'en prendre le contrôle et ainsi progresser dans la hiérarchie politique de sa faction avant de mener une guerre contre la faction adverse -- dans Bless, les mécaniques PvE et PvP restent intimement liées).

Les joueurs qui s'imposeront face à Cua Tran et donc aussi face aux joueurs adverses se partageront diverses récompenses (violettes), mais débloqueront aussi une monture volante.

Par ailleurs, la mise à jour ouvre également les portes d'un nouveau donjon, composé de plusieurs niveaux à débloquer progressivement en terrassant les gardiens de chaque niveau, jusqu'à affronter le monarque du lieu.

Monture volante
Monture volante

Neowiz en profite également pour esquisser l'avenir de Bless à court terme. La prochaine mise à jour (non encore datée) sera marquée par l'ouverture de l'Arène de Kerman (une arène PvP opposant deux équipes de trois joueurs), mais aussi et surtout le « système de gouvernement » et de « quêtes royales » permettant aux guildes influentes de gagner en pouvoirs au sein de leur faction grâce à des actions tant PvE que PvP.

Autant d'éléments qui doivent accompagner le lancement prochain du jeu en Corée du Sud (aux termes de la bêta ouverte, donc), en attendant que Bless soit aussi distribué hors des frontières coréennes. On se souvient que lors du lancement de la bêta ouverte fin janvier, le studio Neowiz précisait ses ambitions : lancer Bless en Chine et à Taiwan avec des « partenaires locaux » travaillant déjà à la localisation du jeu ; au Japon sur les serveurs du studio GameOn, la filiale japonaise de Neowiz ; et enfin aux États-Unis, en Europe et en Russie, précisant être « en discussions » avec divers partenaires potentiels (on évoque notamment Daum pour l'Occident, et GameNet pour la Russie). Des annonces plus concrètes sont attendues « courant mars ».

 
 


Vendredi 15 janvier 2016
 
Bless en bêta ouverte le 27 janvier, en téléchargement dès maintenant

Bless-screenshot-1.jpg

Après sept ans de développement et fort d'un budget de 70 milliards de wons, Bless sera officiellement lancé le 27 janvier prochain en Corée. D'ici là, le client est disponible en téléchargement de sorte que les joueurs coréens puissent créer leur personnage dès maintenant.

Le studio Neowiz l'avait annoncé : le planning de sortie de Bless serait détaillé ce 15 janvier en Corée et la conférence de presse du développeur se tenait ce matin.
Après sept ans de développement (initié en 2009) et quelque 70 milliards de wons de budget (soit plus de 50 millions d'euros), Bless sera finalement lancé en Corée du Sud le 27 janvier prochain, distribué gratuitement (notamment pour s'assurer qu'il y ait suffisant de joueurs pour alimenter le gameplay PvP), mais aussi financé par un abonnement optionnel permettant de puiser dans une boutique de fonctionnalités additionnelles. Et en attendant le 27 janvier, les joueurs coréens peuvent télécharger dès aujourd'hui une pré-version du client de Bless (un contrôle d'IP est effectué au lancement du jeu), permettant notamment de créer leur personnage, d'en réserver le nom et surtout d'en personnaliser l'apparence -- l'outil de création de personnages se veut riche, et les joueurs sont invités à partager leur création à cette adresse sur le site officiel.

Dans la foulée, la conférence de presse de Neowiz avait aussi vocation à présenter le contenu de Bless. Et selon le développeur, le jeu se veut une synthèse du « RPG » avec sa dimension narrative et immersive dans un monde ouvert (servant de cadre à la progression du personnage et comptant des centaines de créatures dont la plupart peuvent être capturées et dressées) et du « MMO », s'appuyant sur un monde vivant et servant de cadre à des luttes d'envergure.

RxR
RxR

On le sait, Bless revendique une double dimension : le jeu compte deux grands royaumes mais au sein de chaque royaume, les guildes peuvent conquérir des contrées et les administrer en contrôlant une capitale régionale (via des affrontements PvP, mais aussi en gagnant en influence en PvE en luttant contre des world bosses, notamment) et le jeu ambitionne de développer un gameplay politique -- en encourageant des alliances, rivalités ou trahisons entre guildes d'un même royaume, dans le cadre de « guerres civiles », pouvant passer par des escarmouches ou des assassinats ciblés, par exemple. De plus grande envergure, les deux royaumes s'affrontent également dans une « zone de guerre » d'un seul tenant (la frontière entre les deux royaumes) et promet des guerres pouvant opposer deux armées de 100 joueurs chacune -- pour peu que le roi de chaque royaume puisse mobiliser suffisamment de troupes.

Selon le développeur, cette double dimension doit notamment faciliter l'équilibrage : si un royaume compte davantage de joueurs que l'autre, il pourrait dominer en zone frontière, mais les joueurs pourraient enclins à rejoindre la faction la plus faible pour gagner plus facilement en influence au sein de leur royaume. Sur la durée, la puissance des deux royaumes (interne et externe) devrait donc s'équilibrer.

Si ce lancement de Bless est pour l'instant réservé aux seuls joueurs coréens, le studio Neowiz concluait sa conférence de presse en précisant que le jeu a été pensé dès l'origine pour séduire un public mondial. De quoi imaginer, tôt ou tard, une exploitation de Bless aussi en Occident.

 
 


Vendredi 15 janvier 2016
 
Bless en bêta ouverte le 27 janvier, en téléchargement dès maintenant

Bless-screenshot-1.jpg

Après sept ans de développement et fort d'un budget de 70 milliards de wons, Bless sera officiellement lancé le 27 janvier prochain en Corée. D'ici là, le client est disponible en téléchargement de sorte que les joueurs coréens puissent créer leur personnage dès maintenant.

Le studio Neowiz l'avait annoncé : le planning de sortie de Bless serait détaillé ce 15 janvier en Corée et la conférence de presse du développeur se tenait ce matin.
Après sept ans de développement (initié en 2009) et quelque 70 milliards de wons de budget (soit plus de 50 millions d'euros), Bless sera finalement lancé en Corée du Sud le 27 janvier prochain, distribué gratuitement (notamment pour s'assurer qu'il y ait suffisant de joueurs pour alimenter le gameplay PvP), mais aussi financé par un abonnement optionnel permettant de puiser dans une boutique de fonctionnalités additionnelles. Et en attendant le 27 janvier, les joueurs coréens peuvent télécharger dès aujourd'hui une pré-version du client de Bless (un contrôle d'IP est effectué au lancement du jeu), permettant notamment de créer leur personnage, d'en réserver le nom et surtout d'en personnaliser l'apparence -- l'outil de création de personnages se veut riche, et les joueurs sont invités à partager leur création à cette adresse sur le site officiel.

Dans la foulée, la conférence de presse de Neowiz avait aussi vocation à présenter le contenu de Bless. Et selon le développeur, le jeu se veut une synthèse du « RPG » avec sa dimension narrative et immersive dans un monde ouvert (servant de cadre à la progression du personnage et comptant des centaines de créatures dont la plupart peuvent être capturées et dressées) et du « MMO », s'appuyant sur un monde vivant et servant de cadre à des luttes d'envergure.

RxR
RxR

On le sait, Bless revendique une double dimension : le jeu compte deux grands royaumes mais au sein de chaque royaume, les guildes peuvent conquérir des contrées et les administrer en contrôlant une capitale régionale (via des affrontements PvP, mais aussi en gagnant en influence en PvE en luttant contre des world bosses, notamment) et le jeu ambitionne de développer un gameplay politique -- en encourageant des alliances, rivalités ou trahisons entre guildes d'un même royaume, dans le cadre de « guerres civiles », pouvant passer par des escarmouches ou des assassinats ciblés, par exemple. De plus grande envergure, les deux royaumes s'affrontent également dans une « zone de guerre » d'un seul tenant (la frontière entre les deux royaumes) et promet des guerres pouvant opposer deux armées de 100 joueurs chacune -- pour peu que le roi de chaque royaume puisse mobiliser suffisamment de troupes.

Selon le développeur, cette double dimension doit notamment faciliter l'équilibrage : si un royaume compte davantage de joueurs que l'autre, il pourrait dominer en zone frontière, mais les joueurs pourraient enclins à rejoindre la faction la plus faible pour gagner plus facilement en influence au sein de leur royaume. Sur la durée, la puissance des deux royaumes (interne et externe) devrait donc s'équilibrer.

Si ce lancement de Bless est pour l'instant réservé aux seuls joueurs coréens, le studio Neowiz concluait sa conférence de presse en précisant que le jeu a été pensé dès l'origine pour séduire un public mondial. De quoi imaginer, tôt ou tard, une exploitation de Bless aussi en Occident.

 
 

free counters

bandedehoufs

bandedehoufs

bandedehoufs

bandedehoufs

bandedehoufs

bandedehoufs

Site & Theme created by Zazoou