teamspeak server Hosting by TeamSpeak3.com

2017























2016
































2015































2014





























2013

























2012


















2011











2010






































































































Mercredi 11 décembre 2013
 
ChangYou s'offre les droits chinois de Bless

Attendu l'année prochaine en Corée, Bless suscite au moins une certaine curiosité du fait de ses graphismes ou de son équipe de développement. Le jeu s'exporte en Chine sur les serveurs de ChangYou - augurant un accès facilité depuis l'Occident.

Actuellement en développement au sein du studio sud-coréen NEOWIZ, Bless se classe parmi les MMO qui suscitent au moins une certaine attention de la part des joueurs asiatiques - que ce soit pour sa patte graphique ou son équipe de développement ayant fait ses armes sur Lineage II ou Tera.
On attend le jeu l'année prochaine en Corée et Neowiz annonce aujourd'hui avoir conclu un « partenariat stratégique » avec le groupe chinois ChangYou, qui exploitera donc Bless (mais aussi le MMO d'action Blackship Online) sur le territoire chinois. Au-delà du simple accord d'exploitation, les deux groupes assurent vouloir développer une synergie de développement afin que les deux MMO profitent d'un partage de savoir-faire et de ressources.

On attendra de juger sur pièce, mais d'ici là, les joueurs occidentaux pourront noter, d'abord, que les versions chinoises de MMO sont généralement bien plus accessibles que leurs homologues sud-coréennes (de quoi augurer un accès relativement aisé aux serveurs de jeu, même depuis l'Occident) et d'autre part que ChangYou s'est implanté sur les continents nord-américain et européens (notamment avec le MMO Dragon Oath ou le jeu d'action Renaissance Heroes). De quoi imaginer dans la foulée aussi une localisation occidentale pour Bless ? Peut-être.

 
 


Vendredi 15 novembre 2013
 
Bless s'exporte à Taiwan, « première étape vers le marché mondial à grande échelle »

À l'occasion du G-Star 2013, le studio Neowiz annonce la signature d'un accord d'exploitation de son MMO Bless avec l'éditeur Gameflier. Le studio y voit une première étape en attendant des versions nord-américaine et européenne.

Après quelques années de développement, Bless devrait accueillir ses premiers bêta-testeurs en début d'année prochaine. Le MMORPG, confié aux bons soins d'une équipe ayant fait ses armes chez NCsoft dans l'équipe de développement de Lineage II, suscite néanmoins une certaine curiosité en Corée du Sud. Et au-delà.

À l'occasion du G-Star 2013 qui se tient actuellement en Corée du Sud, le studio NEOWIZ annonce ainsi la signature d'un partenariat avec l'éditeur taiwanais Gameflier, qui exploite déjà Dragon Nest, Queens Blade ou le jeu en ligne de danse Audition 2.

Le studio intègre donc Bless à son catalogue et en assurera l'exploitation à Taiwan, Hong Kong et Macao. On ignore encore si le titre y sera distribué en anglais (c'est généralement le cas dans ces territoires), mais c'est quoiqu'il en soit là le premier contrat d'exploitation du MMO hors de Corée et le premier cercle de Neowiz y voit « la première étape d'une exploitation de Bless sur un marché mondial à grande échelle ». De quoi imaginer, à terme, des versions nord-américaine et européenne de Bless, déjà envisagées par le développeur.

 
 


Mercredi 13 novembre 2013
 
Bêta coréenne au cours du premier trimestre 2014

Le G-Star 2013 ouvrira ses portes demain en Corée du Sud et le studio Neowiz en profite pour annoncer le bêta-test de Bless d'ici début 2014. En attendant, le MMORPG illustre son univers jouable.

À partir de demain 14 novembre, le G-Star 2013 (l'un des principaux salons sud-coréens dédié au jeu vidéo) ouvrira ses portes à Busan. Plusieurs acteurs de l'industrie du MMO seront de la fête, parmi lesquels le groupe NEOWIZ, présentant son MMORPG Bless.
Et d'en profiter pour annoncer aujourd'hui le coup d'envoi des premières phases de bêta-test sud-coréennes au cours du « premier trimestre 2014 ». Manifestement plus confiant dans son jeu, le développeur précise d'ores et déjà que la bêta pourrait être rapide en vue d'une sortie commerciale en Corée du Sud dans le courant de l'année prochaine (une version occidentale est annoncée également, mais encore non datée).

En attendant d'accéder aux serveurs de test, Neowiz s'attache à présenter le contenu du MMO. Quelques-uns des peuples jouables, puis des six classes jouables s'esquissaient récemment au travers d'une série de teasers vidéos. Et aujourd'hui, le studio illustre les territoires de l'Union, l'une des deux factions jouables de Bless, au travers de quelques images inédites qu'on nous dit inspirées du sud de l'Europe.

PaysageCité

BuffleDésert

CitéCité

MarchandCité

RuineRuine

 
 


Lundi 30 septembre 2013
 
Bless se fait une beauté

Bless affiche des graphismes soignés et outre les traditionnelles options de personnalisation des avatars, le MMORPG entend aussi intégrer la possibilité de maquiller son personnage - un souci du détails qui s'illustre en vidéo.

La semaine dernière, les principaux acteurs sud-coréens de l'industrie du jeu vidéo se réunissaient dans le cadre de la Korea Games Conference et les équipes du studio NEOWIZ actuellement en charge du développement de Bless étaient de la fête pour présenter et illustrer les capacités graphiques du MMORPG (nous l'évoquions).
Le développeur détaillait notamment les options (qu'on nous dit nombreuses) de création de personnages et y ajoute une fonctionnalité supplémentaire : le maquillage (capté en vidéo par le site coréen This Is Game).



L'histoire ne dit pas si les personnages masculins profiteront aussi du mascara ou du fard à paupières (ici, le modèle est une Elfe Aqua), mais le développeur en profite surtout pour souligner le souci du détail (graphique) dont il fait preuve et les perspectives offertes en termes de personnalisation des avatars - si les uns considèrent leur apparence vidéo ludique comme un détail très anecdotique, d'autres y voient manifestement une fonctionnalité faisant l'objet d'une attention toute particulière, réclamée de plus en plus régulièrement au fur et à mesure que les populations de joueurs en ligne se diversifient.

 
 


Vendredi 27 septembre 2013
 
Bless sous toutes les coutures (en vidéos)

À l'occasion de la Korea Games Conference, les équipes graphiques de Bless présentaient aujourd'hui l'univers esthétique du MMORPG à leurs homologues coréens et en profitaient pour l'illustrer à grand renfort de vidéos.

Le jeu en ligne est une institution en Corée du Sud, mais aussi un secteur majeur de l'économie locale. Pour promouvoir l'industrie vidéo ludique locale et les bonnes pratiques de la profession, le ministère de la culture local soutient chaque année la Korea Games Conference (invitant les principaux acteurs du secteur à échanger sur leurs domaines de compétences respectifs - et faire étalage de leurs qualités).
L'édition 2013 se tient actuellement à Séoul et le studio NEOWIZ profite de l'occasion (dans le cadre de cinq conférences distinctes) pour présenter les atouts de Bless, son prochain MMORPG d'envergure (signé par plusieurs de cadre ayant fait leurs armes du Lineage II). Dans le lot, Song Mingyu (le directeur artistique de Bless), Kim Taekeun (modélisation de personnages), Hwang Sunil (en charge de la création du monde) et Ki Kwangju (effets spéciaux) intervenaient aujourd'hui pour vanter les graphismes de Bless et partager leur expérience dans l'utilisation de l'Unreal Engine 3. Une série de conférences ayant donné lieu à la diffusion de plusieurs extraits vidéo relayés en ligne.

Exploration de l'univers de jeu



Exploration de l'univers ouvert de Bless


Animations des décors



Aperçu de l'animation de la végétation de Bless



Aperçu de l'alternance jour / nuit de Bless



Aperçu des effets de lumière de Bless



Aperçu de la gestion dynamique des nuages de Bless


Modélisation et animation des personnages



Aperçu des armures et tenues de Bless



Aperçu des effets spéciaux et animations de combat de Bless

 
 


Lundi 2 septembre 2013
 
Bless prépare sa bêta et dévoile ses peuples jouables

Après quatre ans de développement, Bless s'annonce en bêta-test en Corée du Sud. Pour préparer l'arrivée des joueurs, le MMO dévoile quelques pans de son contenu et s'intéresse aujourd'hui aux (premières) races jouables.

Bless prépare sa bêta et dévoile ses peuples jouables

Officiellement dévoilé fin 2011 par les équipes de développement du studio NEOWIZ (ayant fait leurs armes chez NCsoft, sur Lineage II), Bless s'apprête à accueillir ses premiers bêta-testeurs sud-coréen. Ils découvriront un MMORPG au gameplay hybride, articulé à la fois autour d'une trame scénarisée spécifique à chacun des dix peuples jouables du MMO (cinq dans chacune des deux factions) avant d'atteindre un end-game fait notamment de sièges de forteresses d'envergure.
En attendant d'appréhender concrètement le contenu du jeu et pour aider les futurs testeurs à choisir leur camp, les peuples jouables de Bless se dévoilent sur le site officiel. On découvre aujourd'hui trois d'entre eux : les Amistads, les Aqua-elfes et les Panteras.

Dix peuples jouables

Les Amistad

Amistad

Présenté comme un peuple d'humains intelligents, fiers et joviaux, les Amistad tirent nombre de leurs connaissances (qu'on dit très étendues) de l'enseignement des elfes - notamment en matière d'artisanat et d'agriculture. Ils se veulent par ailleurs les descendants d'anciens empires aujourd'hui disparus suite aux guerres civiles ayant ravagé le monde de Bless (et dont les derniers vestiges sont en ruines, mais servent toujours de refuges aux habitants du lieu). Les Amistad ambitionnent de retrouver leur gloire d'antan et se targuent de diriger la reconstruction des anciennes civilisations.
Ils sont membre de l'Union et évoluent dans les régions montagneuses de Taunus, riches de matières premières qu'ils exploitent efficacement.

Amistad
Amistad
Amistad
Amistad

Les Aqua-elfes

Aqua-elfe

Les Aqua-elfes de Bless font figures d'audacieux. Ils ont en effet bravé le destin et ont quitté les forêts ayant vu naître les peuples elfes pour coloniser le sud et y créer des cités volantes au large des mers méridionales.
S'ils sont, physiquement, très semblables à leurs cousins les elfes des bois (tout juste constate-t-on que leur peau s'est progressivement décolorée au contact du soleil), ils se montrent bien plus ouverts d'esprit et aventuriers que les autres membres de leur peuple (plus traditionnalistes et conservateurs).

La cité sur la mer
La cité sur la mer

Les Panteras

Pantera

Parmi les plus anciennes espèces du monde, les Pantera sont réputés pour leurs comportements brutaux et violents, agressifs et colériques, vivant en adéquation avec leur environnement : ils évoluent dans les déserts arides du sud, des contrées particulièrement inhospitalières, et les coutumes de Pantera veulent que seuls les plus forts et les plus aptes à la survie aient une place dans leur civilisation (les plus faibles, incapables de survivre dans le désert, sont jugés inutiles et éliminés).
Ainsi, par principe, un Pantera ne recule jamais face à l'ennemi : ils se considèrent comme condamnés à vaincre ou à mourir au combat. Les Panteras débutent leur périple dans la capitale de Shah Kara, une vaste cité située au coeur du désert, réputée imprenable et peuplée de guerrier qu'on dit redoutable.

Pantera
Shah Kara
Shah Kara
Shah Kara

 
 


Jeudi 3 janvier 2013
 
Du contenu scénarisé aux affrontements RvR

Actuellement développé par d'anciens cadres de Lineage II, Bless mise sur l'immersion du joueur dans un univers cohérent et réaliste. Pour atteindre l'objectif, le développeur mêle contenu narratif et univers évolutif en fonction des choix du joueur.

Au cours du premier semestre 2013, Bless devrait accueillir ses premiers bêta-testeurs en Corée avant de recueillir l'avis des joueurs occidentaux. D'ici là, le MMORPG de NEOWIZ (pris en charge par d'anciens cadres de Lineage II) commence à se dévoiler son gameplay.
L'équipe de développement (qui répond à MMORPG.com) ambitionne d'immerger le joueur dans un « monde riche, cohérent et réaliste ». On le sait, dans le monde de Bless, deux factions cohabitent et s'affrontent (l'Union des Cités libres qui revendique une indépendance farouche et Hieron, qui prend la forme d'un empire médiéval plus strict et exige une certaine loyauté envers l'Etat). Chaque faction compte cinq peuples jouables différents pour huit classes accessibles (dont chacune doit proposer un gameplay qui lui est propre) et chacune d'elles devrait s'appuyer sur une « trame immersive ».

    « L'un des moyens d'atteindre cet objectif [immerger le joueur dans un univers] passe par des missions narratives. Les joueurs ayant atteint le niveau maximum seront promus Chevalier et auront alors accès à des "Quêtes Royales". Ceux qui ont atteint ce niveau de réalisation auront accès à une expérience de jeu totalement nouvelle, permettant de redécouvrir des zones déjà explorées, mais sous un nouveau jour. Ces quêtes royales pourront vous menez à conduire des escarmouches contre des adversaires de haut niveau, vous encourager à aider des personnages de bas niveaux à surmonter les mêmes difficultés auxquelles vous avez été confronté, devenir une force déterminante dans un combat crucial dans une guerre Massive ou être recruté pour mener une mission ayant un impact significatif dans la politique de votre Etat. »

Bless

Et cette approche hybride se poursuit, jusque dans le end-game reposant sur des mécanismes d'affrontements entre joueurs (PvP) de grande envergure (on sait que les conquêtes de citadelles sont l'un des gros enjeux du end-game de Bless).

    Au fur et à mesure de votre progression dans le jeu, vous rencontrerez des personnages, jouables ou non jouables, de différentes origines et venant du royaume adverse. Vous interagirez avec des PNJ qui sont partie intégrante de l'univers de Bless, et non de simples distributeurs de quêtes. Vous construirez des relations avec ces PNJ et progressivement, vous nouerez des liens personnels partout à travers le royaume. De ce point de vue, votre expérience en matière de PvP sera tout aussi importante que celle développée en PvE, et atteindra son paroxysme avec les scénarios d'affrontements entre royaumes (RvR), de différentes tailles et envergures. Les phases RvR apparemment anodines pourront conduire à des guerres massives, et il vous incombe d'orienter le sens de ces développements. Vous pouvez devenir un vaillant commandant qui mène des batailles à la tête d'une armée de centaine de soldat ou un assassin remplissant une mission discrète ciblant un noble de haut rang. Si vous préférez jouer un rôle plus neutre, vous pouvez devenir un mercenaire qu'on pourra recruter, ou vous pourrez choisir d'ignorer totalement la guerre qui fait rage et d'opter pour une voie pacifiste. Mais dans l'ensemble, le PvP sera intimement lié à la progression des joueurs au travers de la trame scénarisée du jeu. Nous montrerons comment fonctionne le PvP plus en détail dans un futur proche.

Selon le développeur, Bless ne se veut pas qu'un jeu aux graphismes impressionnants (reposant l'Unreal Engine 3 et affichant un niveau de détails qui se veut hors du commun des MMO), mais proposer aussi un gameplay susceptible de capter les joueurs durablement. On jugera sur pièce, dans le courant du premier semestre 2013 en Corée, puis rapidement après en Occident puisque le développeur entend s'appuyer autant sur l'avis des joueurs occidentaux qu'asiatiques.

 
 

free counters

bandedehoufs

bandedehoufs

bandedehoufs

bandedehoufs

bandedehoufs

bandedehoufs

Site & Theme created by Zazoou